Des experts dans le domaine du droit et de l’économie trouvent dans le charisme de Chiara Lubich des éléments pour contribuer à promouvoir des idées nouvelles, de nouvelles prospectives dans la représentation d’une « culture de l’unité ».

Réunis dans la volonté de veiller à ce que le droit soit un moyen nécessaire et efficace pour contribuer à transformer la vie de toute collectivité en une communion véritable, donc, des chercheurs et des experts en droit ont créé un réseau international : Communion et Droit .

Il est né en 2001 à la suite d’une intuition de Chiara Lubich qui a encouragé la formulation et le développement de la « culture de l’unité » dans les milieux les plus divers du savoir.

Le titre – Communion et Droit – souligne aussi l’engagement à partager les connaissances et les expériences des diverses activités professionnelles dans le domaine du droit.

Il entend chercher et diffuser les valeurs positives et mettre au centre des intérêts culturels la personne humaine dans sa pleine dignité, dans sa capacité relationnelle, dans son ouverture à la transcendance, comme sujet propre à donner à notre monde un visage et une dynamique qui répondent plus aux aspirations des individus et des peuples.

« Communion et Droit » saisit l’exigence du « relationnel » dont les juristes sont porteurs, tout en respectant la diversité des milieux de travail et des cultures dans lesquels ils sont insérés.

Spontanément dans diverses parties du monde, se forment des groupes de personnes qui adhèrent à « Communion et Droit » et qui en se rencontrant périodiquement, échangeant des expériences, tissées d’efforts, de conquêtes, d’échecs, soutiennent la promotion d’un droit qui entend en premier lieu favoriser la réalisation des personnes et des communautés dans les milieux où elles vivent.

La recherche académique, conduite par des groupes de professeurs d’universités de diverses nations, développe une étude sur la relation et sur le principe de la fraternité dans le droit : Ceux-ci sont en train de repérer des pistes capables de mettre en communication entre elles, les disciplines les plus diverses, dans la recherche d’une assise commune à atteindre. On entrevoit ainsi une route commune, qui veut contribuer à répondre à l’exigence d’un nouveau style de relations, qui prenne le chemin de la réciprocité.

Une attention particulière est adressée aux jeunes, étudiants universitaires et prêts à s’engager dans ces différentes professions. Pour eux chaque été est organisé un séminaire d’études dans un lieu différent d’Europe, avec une fréquence pluriannuelle, congrès international dans lequel participent aussi des délégations de pays extra européens qui viennent se former.

Ainsi les jeunes s’ouvrent à une vision nouvelle du droit, non comme un ensemble de règles, mais comme une voie pour construire des relations positives, instrument pour faire émerger une vision fraternelle des relations humaines.

Faits de vie

test_marius=
Justice, un exercice continu

Justice, un exercice continu

3

Argentine: l’expérience d’un magistrat qui s’efforce de concilier la fraternité et la justice. Comment ne jamais perdre de vue « la personne » ?

[lire tout]
test_marius=
Prisons en Italie, développer la relation

Prisons en Italie, développer la relation

1

Le problème du surpeuplement carcéral au centre du premier laboratoire pour opérateurs de prisons organisé par Humanité Nouvelle des Focolari. Expériences en acte qui essaient de répondre à la situation critique.

[lire tout]

Articles