MovimentoParrocchiale2014

Faire de la paroisse une « maison et une école de communion » : cette indication donnée en 2001 par Jean-Paul II dans sa lettre apostolique Novo Millennio Ineunte pourrait synthétiser le sens de l’action du Mouvement paroissial.

Dans les années soixante, de nombreux curés de paroisses entrés en contact avec le Mouvement des Focolari constatent que la spiritualité communautaire qui caractérise celui-ci a une incidence sur leur vie et commence aussi à donner un nouveau visage à leurs activités pastorales et à leurs communautés paroissiales.

Beaucoup d’entre eux participent à l’audience du 13 juillet 1966, au cours de laquelle le pape Paul VI les encourage à porter l’esprit de l’unité dans leurs diocèses et dans leurs paroisses.

En réponse à ce désir, Chiara Lubich donne vie au Mouvement paroissial, invitant les membres des Focolari qui travaillent au service de la paroisse à animer cette « cellule de l’Église » avec l’esprit de l’unité, et suscitant les premières rencontres de communautés paroissiales.

Ainsi naît le Mouvement paroissial avec un programme en harmonie avec les indications de Jean-Paul II dans la lettre apostolique citée plus haut, et avec le souhait de Benoît XVI : « L’exigence la plus importante est que la paroisse constitue une “communauté ecclésiale” et une “famille ecclésiale” ».

En effet, quand la spiritualité évangélique de l’unité est vécue dans une paroisse par prêtres et laïcs, pleinement co-responsables, les communautés expérimentent concrètement le sens de la famille. Les effets de l’Esprit qui en découlent sont ceux que l’on trouve chez les personnes qui vivent une dimension communautaire : l’exigence d’une plus grande communion grandit et l’argent, le temps, les talents, tout comme les besoins, circulent librement. La communauté s’ouvre à la pauvreté et aux besoins sociaux du territoire couvert par la paroisse. L’évangélisation mise avant tout sur le témoignage de l’amour réciproque et de l’Évangile vécu et l’atmosphère de joie et d’unité qui émane de la communauté augmente la participation aux sacrements et en particulier à l’Eucharistie.

La paroisse devient ainsi la maison de tous.

Ses membres prennent soin de l’harmonie et de la beauté de l’église et des locaux paroissiaux pour qu’ils soient dignes d’accueillir Jésus présent en chaque personne et dans la communauté unie.

La contribution des associations et des mouvements est mise en valeur selon le charisme de chacun pour le bien de tous.

Catéchèses et prédications encouragent à incarner dans la vie de tous les jours la Parole de Jésus.

L’ouverture au dialogue se développe, celle qui sait se mettre à l’écoute et communiquer avec détachement, qui tend à susciter des relations d’amitié et vise la fraternité universelle.

Actuellement,  membres du Mouvement des Focolari sont au service des paroisses : ils sont catéchistes, ministres de l’eucharistie, membres des conseils ou de commissions, de la Caritas, animent des cours pour fiancés et pour familles, ou collaborent aux différentes activités pastorales.

Elles se trouvent surtout en Italie, dans de nombreux pays d’Europe et d’Amérique Latine mais aussi en Amérique du nord, en Asie, en Afrique et en Australie.

Contacts :

Secrétariat  Central du Mouvement Paroissial et du Mouvement diocésain

Via XXIV Maggio, 106/3
00046 Grottaferrata – Roma
E-mail: movparrdioc@focolare.org

Tel: +39-06-94541970

Faits de vie

Articles

Quarante jours en Syrie

1
Quarante jours en Syrie

Extraits de l’expérience d’un prêtre suisse auprès d’une communauté syrienne catholique de rite oriental. La présence du Ressuscité au milieu des souffrances de la guerre. Vivre la fraternité dans la nuit de la guerre.

[lire tout]
12345...»