Afrique : la paix malgré tout

 
180 jeunes des pays de l’Afrique de l’Est affrontent de longs voyages et des difficultés économiques pour se retrouver à Kampala. Le récit de l’engagement des jeunes du Burundi pour la paix.

Gen BurundiAprès une guerre civile qui a bien duré 12 ans, le Burundi traverse actuellement une crise politique qui a provoqué une grande fissure entre les institutions et les citoyens. De nombreuses manifestations ont été organisées pour protester contre le gouvernement et nombre de jeunes ont été arrêtés. Homicides et séquestrations se suivent ; beaucoup de gens quittent leur village ou même le pays, pour fuir.

Les gen, jeunes des Focolari, se sont engagés à “vivre pour leur peuple”. En toute difficulté ou personne qui souffre ils essaient d’y reconnaitre un visage de Jésus crucifié et abandonné, pour l’aimer concrètement.

« Nous sommes allés secourir les nombreux blessés, raconte Lewis. Lors d’une visite à l’hôpital de la capitale, nous avons lavé les habits des malades et partagé les repas avec certains d’entre eux. Nous sommes allés visiter les enfants d’un orphelinat. Nous avons joué et passé l’après-midi avec eux, en essayant de les rendre heureux. Nous en avons profité pour donner aussi un coup de main pour le ménage. »

Les gen, dont la plupart sont universitaires, ont organisé une “Conférence de paix » auprès de l’Université du Burundi, très appréciée. « La salle était pleine ce qui nous a confirmé la grande aspiration des gens à la paix. Notre groupe musical, le « Gen Sourire », s’est exhibé devant un public qui nous a fait un bon accueil. En particulier la chanson « I Believe » (voir le vidéo) qu’ils ont composée, encourage les jeunes de notre pays à progresser, en se rendant sensibles à la souffrance des autres, par l’invitation à faire notre part pour changer le monde. Lorsque nous avons enregistré ce vidéoclip nous avons dû nous efforcer de dépasser les oppositions qui nous entouraient et croire que, malgré tout, la paix est toujours possible ».

Afin de rendre plus visible et efficace leur engagement, les jeunes avec la communauté locale des Focolari, ont lancé le projet « TOPA » (Projet pour la paix au Burundi), qui inclut une série d’initiatives en faveur de la paix et de la réconciliation : « Par des conférences thématiques, des programmes radio, des activités de bienfaisance, des concours artistiques, de poésie, et de chants, plus une grande fête de clôture, le tout diffusé par les média. Nous essayons de faire participer le plus grand nombre de personnes possible à notre engagement pour construire la paix dans notre pays ».

Règles(500)

 

Lire aussi