A l’école du partage

 
Une école d’anglais en Irlande, inspirée par l’Économie de Communion, se propose de privilégier la qualité des relations humaines entre étudiants et professeurs, ainsi que le partage des bénéfices pour une action en Bolivie.

L’Irlande toute verte et hospitalière pullule d’écoles de haut niveau pour des étudiants en anglais de tous âges et de tous pays. C’est une expérience enthousiasmante. La Language Learning International n’enfreint pas à la règle : séjour d’études avec différents programmes, techniques d’apprentissage d’avant-garde, familles sélectionnées, rencontres culturelles et sportives, mais aussi stage en France et en Espagne pour les étudiants irlandais. Ce qui caractérise le travail de formation de cette École, fondée par Eugène Murphy à Dublin en 1989, est la qualité de la relation entre les étudiants, dans une atmosphère d’accueil et une attention toute particulière à la personnalité de chacun. Mais il existe autre chose. La LLI, avec plus de 2000 étudiants par an, est ambassadrice de l’Économie de Communion dans le secteur de la formation. Les expériences qui suivent, tirées du site de l’EdC, en témoignent.

“ Dans un camp d’été, se présente un garçon affecté du syndrome d’Asperger, son arrivée n’avait pas été prévue. La première solution de logement ne va pas puisque la maison ne réussit pas à gérer les conditions particulières du jeune. Il est transféré dans une autre famille mais les difficultés se présentent de nouveau. Malgré la période intense de l’été, l’entreprise veut garantir un traitement juste et serein à tous les participants. On cherche donc une autre alternative et on finit par trouver une personne âgée qui accepte de l’héberger avec joie et de suivre le garçon, connaissant bien le syndrome vu que son neveu en est affecté. Résultat positif pour tout le monde : l’étudiant profite bien de l’expérience et rentre chez lui content ainsi que le responsable des relations avec les familles qui déclare que la présence de ce garçon dans le programme a donné une tout autre valeur à l’ensemble du séjour ! »

« Cours d’anglais en groupe, très belle atmosphère en classe et rapports excellents entre les apprenants ; un des tests à préparer, cependant, est une présentation orale individuelle. A l’improviste un garçon de 15 ans s’approche d’Eugène Murphy, fondateur de l’école et expert en éducation, qui lui déclare ne pas avoir la possibilité de le faire à cause de son bégaiement. Eugène en parle avec d’autres formateurs et ils décident de tranquilliser le garçon en faisant un test en privé. A la fin, les professeurs l’encouragent à partager quand même l’expérience avec les autres, ce que le jeune accepte et, dans l’émotion et les larmes de tous, le test se conclut par un long applaudissement de la classe. On a découvert par la suite que le garçon n’avait pas parlé jusqu’à l’âge de 7 ans et que son intervention en public était une sorte de miracle qui lui a procuré une grande  joie, ainsi qu’à ses parents ».

Cathy Young, directrice de la LLI, parle d’un nouveau projet qui a fait participer toute l’école à une aventure ouvrant sur une réalité géographique très loin de l’Irlande : « Nous désirions entreprendre un projet d’Économie de Communion qui ait comme but l’éducation. Dans le site web de l’AMU nous avons pris connaissance d’une initiative remarquable en Bolivie, appelée Fondation Unisol, qui travaille pour soutenir quelques familles pauvres du Cochabamba. Nous avons pris contact et ensemble nous avons mis au point un projet qui financerait l’acquisition de nouveaux livres et d’ordinateurs portables, de nouvelles tables et sièges pour les salles, et le salaire de deux enseignants ». Nous suivons régulièrement le projet des deux écoles par leur compte rendu. « Cet échange réciproque – affirme Cathy – est un des aspects les plus beaux de notre collaboration et il nous aide à mieux vivre dans notre milieu de travail quotidien ».

A la Language Learning International les étudiants apprennent la sens de nombreux mots en les vivant. Mais le premier de tous est celui du mot partage.

Chiara Favotti

Règles(500)

 

Lire aussi