Pour une civilisation de l’alliance au niveau mondial

 
Le pape François invite depuis Loppiano, le centre international des Focolari, à affronter ensemble les urgences de notre temps.
1
41970777382_00db851c98_k
Foto © D. Salmaso – CSC Audiovisivi

“Construire tous ensemble une culture de la rencontre”. C’est le défi que le Pape François a lancé ce matin, depuis le centre international de Loppiano (Florence, Italie), non seulement aux 7000 personnes présentes devant le Sanctuaire Maria Theotókos (Marie Mère de Dieu), mais au monde entier.

Se référant aux “urgences parfois dramatiques qui nous interpellent de toutes parts et qui ne peuvent pas nous laisser tranquilles” – le Saint-Père a souligné que “la rencontre entre personnes, cultures et peuples » n’est plus suffisante. Il faut des hommes et des femmes « capables de tracer des voies nouvelles à parcourir ensemble » pour donner  vie à « une civilisation mondiale de l’alliance ».

Le Pape François est arrivé à la Cité pilote des Focolari à dix heures précises, attendu par Maria Voce, présidente du Mouvement, Jesús Morán, coprésident, et par l’évêque de Fiesole Mgr Mario Meini. Après s’être brièvement recueilli dans le sanctuaire, il a rencontré les 850 habitants de Loppiano en provenance de 65 nations, ainsi que les milliers de personnes venues de toute l’Italie et d’ailleurs, la plupart engagées dans le Mouvement des Focolari.

C’est la première fois qu’un Pape visite  cette “petite ville” qui, – comme l’a définie Maria Voce en adressant ses salutations au Pape – veut être « un laboratoire du vivre ensemble, maquette d’un monde uni témoignant de ce que pourrait être la société si elle était fondée sur l’amour réciproque évangélique ».

27145596487_80691664c7_k
Foto © D. Salmaso – CSC Audiovisivi

Un dialogue franc et ouvert a suivi, à partir de quelques questions posées par un groupe d’habitants de Loppiano. Elles ont abordé, sous divers aspects, le problème du défi chrétien confronté à la modernité. Le Saint-Père a encouragé à ne pas « se cacher derrière une vie tranquille, derrière le conformisme, voire une subtile hypocrisie, (…) mais à vivre en disciples sincères et courageux dans la charité et la vérité » et à affronter les difficultés « avec ténacité, sérénité, positivité, imagination… et avec un peu d’humour ».

En se référant à la mission d’un projet original, immergé, comme celui de Loppiano, dans le contexte social actuel, le Pape a invité à lever les yeux avec lui « pour regarder l’avenir qui commence aujourd’hui avec une fidélité confiante et une créativité généreuse ». Après la bénédiction donnée aux habitants de Loppiano, 37 d’entre eux, de provenances, religions, âges et milieux différents, ont salué le Pape François.

En réponse aux paroles du Saint-Père, le coprésident des Focolari, Jesús Morán, lui a offert un cadeau symbolique : un « pacte » signé part tous les habitants où ils s’engagent à vivre pour que Loppiano soit toujours davantage un lieu de fraternité et de réciprocité.

Invité à  signer à son tour le « Pacte de Loppiano », le Saint-Père a accepté avec joie, sous les applaudissements de tous.

Galerie de photos

Règles(500)

 

Réaction

  1. Utilina

    Assisti hoje a transmissão do Papa Francisco em Loppiano – Me senti presente ali , como se não existisse distancia e o tempo passou muito veloz mas deixou na alma algo de sublime – quisera todos os dias tivessem transmissões assim ao nos acordar. Magnifico o discurso do Papa, um impulso de viver com maior intensidade, coragem este grande Ideal que Chiara nos deixou. Obrigado a todos que trabalharam para esta maravilhosa oportunidade.

    Répondre