Soyez les promoteurs d’une culture de la rencontre

 
Environ 7000 personnes de plusieurs religions et traditions accueillent le Pape à la Cité pilote des Focolari.
5
Foto © D. Salmaso – CSC Audiovisivi

“Je veux lever les yeux vers l’horizon et vous inviter à le faire avec moi, pour regarder le futur qui commence aujourd’hui avec une fidélité confiante et une générosité créative ». Au cours de sa première visite à Loppiano, premier Pontife à rencontrer la cité pilote du Mouvement des Focolari située près de Florence, le Pape François lance un défi à la communauté présente, à l’Église universelle et à toute l’humanité : « Bâtir une culture commune de la rencontre et une civilisation mondiale de l’alliance ». Une culture qui soit une réponse aux déchirements de notre époque, marquée par une pauvreté croissante et par le drame des migrations forcées.

“Dans le tournant historique que nous sommes en train de vivre” – fait remarquer le Pape – il faut s’engager à “tracer de nouvelles voies à parcourir ensemble”, et il y a besoin “d’hommes et de femmes, de jeunes, de familles, de personnes de toutes les vocations et professions » qui soient à la hauteur de cet enjeu.

Depuis le parvis du Sanctuaire dédié à Marie  Theotokos, Mère de Dieu, le Saint-Père propose aux 7000 personnes présentes, toutes héritières spirituelles de Chiara Lubich, fondatrice des Focolari, le défi de la « fidélité créatrice : être fidèle à l’inspiration première et en même temps ouvert au souffle de l’Esprit Saint et s’engager avec courage sur les voies nouvelles qu’il suggère ».

Foto © R. Bassolino – CSC Audiovisivi

Pour y parvenir – fait remarquer François- il faut « de l’humilité, de l’ouverture, de la synergie, être capable de risquer », et ensuite pratiquer le « discernement communautaire », c’est-à-dire  qu’il faut écouter Dieu jusqu’à entendre avec Lui le cri du Peuple, et il faut écouter le Peuple jusqu’à y respirer la volonté à laquelle Dieu nous appelle ». Une action engageante qui exige de la fidélité même lorsque l’enthousiasme des débuts cède le pas – pour les mouvements – à la recherche de nouvelles voies pour actualiser le charisme.

En répondant aux questions des Focolari, le Pape cite alors Saint Paul et invite à retenir deux mots-clés: parésie et hyponomè. Le premier exprime le courage et la sincérité en rendant témoignage à la vérité et en même temps la confiance en Dieu et en sa miséricorde », c’est l’antidote contre «  toute fausse crainte, toute tentation de se cacher derrière une vie tranquille, derrière le conformisme » et le second exprime la persévérance dans « les situations difficiles qui se présentent dans la vie », et trouve son fondement dans la conscience que l’amour de Dieu nous rend capables de vivre avec ténacité, sérénité, positivité, imagination… et aussi avec un peu d’humour ».

Le Pape invite donc à se  rappeler les débuts, lorsque Chiara imagina Loppiano comme “la maquette d’une ville nouvelle inspirée par l’Évangile », expression d’un peuple uni dans la diversité  et ayant à cœur l’Eucharistie, source de vie nouvelle. Un peuple que la Pape incite à sortir « pour jeter le levain de l’Évangile dans la pâte de la société », surtout là où il y a des personnes dans le besoin, en souffrance et en recherche. « Le charisme de l’unité – dit-il – est un stimulant providentiel et un puissant soutien pour vivre la mystique évangélique du Nous ».

Foto © R. Orefice – CSC Audiovisivi

Mais le renouveau de la culture ne peut pas se faire sans une formation nouvelle. A Loppiano, qui naît aussi comme une ville-école dotée de centres d’étude comme l’Université Sophia, le Pape encourage à lancer un « pacte formatif » fondé sur le dialogue et la proximité, pour « pratiquer simultanément les trois langages : celui de la tête, du cœur et des mains ». Dans cette perspective – ajoute-t-il – « il est important qu’il y ait à Loppiano un centre universitaire destiné à ceux qui recherchent la Sagesse et ont pour objectif la construction d’une culture de l’unité » : une expérience universitaire « de frontière ».

Mais c’est surtout Marie – conclut François – « qui est l’école à suivre (…) pour apprendre à connaître Jésus, à vivre de Jésus et avec Jésus » : « Et n’oubliez pas que Marie, la première disciple de Jésus, était une laïque. Elle est par excellence la femme qui vit la fidélité, le courage, la parésie,  la patience ».

Dans la ville de Loppiano l’invitation du Pape renvoie à l’intuition de Chiara Lubich, “première pierre” de l’Oeuvre de Marie et appelle à consolider un parcours: “ Notre désir – ce sont les paroles de Maria Voce, présidente des Focolari – est que celui qui visite cette ville y trouve une maison, une famille, une mère : Marie ! C’est elle qui forme et informe chaque expression de la vie sociale du Mouvement des Focolari (…) C’est elle qui dans le Magnificat nous indique un programme de vie et d’action et nous pousse à ouvrir grandes les portes de notre cœur à tous ceux qui souffrent, qui cherchent le bonheur ».

Discours complet du Saint-Père

 

Photo  sur Flickr

10 maggio: Papa Francesco a Loppiano

 

Galerie de photos

Règles(500)

 

Réaction

  1. Selma Barros

    Obrigada por está comunhão de « vida »! Investidos desta  » graça  » com Papa Francisco, recebemos um impulso planetario a uma abertura sempre maior ao  » Amor », que nos faz sentir todos irmãos.

    Répondre
  2. Vaudete Bueno

    Obrigada pela transmissão que nos fez estar presentissimos neste momento histórico de Loppiano . Eu vivi cada momento como se estivesse ali, foi muito emocionante.
    O que ficou forte foi o brilho e o testemunho desta cidadela chegou em todos os cantos do mundo.
    Um super Obrigada a toda equipe do Violeta.

    Répondre
  3. Cristina - Brasile

    Grazie per questa straordinaria possibilitá di vedere via streaming la visita del Papa a Loppiano….grazie a tutti voi …
    é stato un momento storico vedere il Papa con tuti voi… mi sono comossa …. un dono dell’amore di Dio verso il suo popolo!
    Sono certa che Chiara dal cielo ci a accompaganta con grande gioia e festa!
    Veramente belissimo!

    Répondre
  4. Marvia Vieira

    Un grande grazie a tutti voi che avete reso possibile a tutto il mondo la partecipazione a questo momento storico, che sicuramente rimarra nei nostri occhi , nei nostri cuori. Personalmente chiedo Gesù che mi aiuti a trasformare tutto quanto ha detto il Santo Padre ancor di più in vita.
    Grazie per averci pensati a noi che, siamo fuori di Loppiano, dell’Italia, dell’Europa.

    Répondre
  5. Cristina Vieira

    Carissimi!!! Ho potuto seguire tutto l’incontro con il papa, come se fossi lì ! Ero lì con voi!!!
    Grazie di questo dono grandissimo! Ero tutto il tempo in cui seguivo la trasmissione con il nodo in gola…
    Ringraziamo Dio per il Suo Amore che ci colma con così grandi grazie!
    Unitissima!!! Cristina

    Répondre

Lire aussi