‘’Life Directions’’

 
Un des sept workshop qui se sont tenus à Tagaytay, citadelle des Focolari dans les Philippines, après le Genfest 2018 à Manille. Un millier de jeunes ont voulu approfondir les thèmes comme l’Économie, l’Écologie, le Social et les choix de vie, entre autres.

Basé sur la question’’qu’est-ce que je fais dans ma vie ?’’, un des sept workshop qui ont eu lieu à la suite du Genfest, a affronté le thème des choix de vie, de la propre ‘’Life Direction’’. « La construction de ce workshop – racontent les organisateurs, adultes, avec un groupe de jeunes de différents coins du monde – avait déjà commencé depuis février dernier avec les rencontres via Skype : une expérience véritablement édifiante, assumée par tous avec sérieux, responsabilité et créativité ».
« En arrivant à Tagaytay, et se connaissant personnellement, nous nous sommes rendu compte de combien notre attente était élevée. Les nombres attendus au workshop étaient aussi élevés : sur les 1000 inscrits aux sept ateliers, 250 jeunes avaient choisi Life Direction. Issus de différents pays du monde, on parlait 16 langues différentes ».

L’exécution du programme, rapide et graduelle, vers des contenus toujours plus ‘’profonds’’ et dans lesquels les expériences étaient le facteur principal, a été portée de l’avant par les jeunes de la cité-pilote asiatique et le fil conducteur était le ‘’slogan quotidien ‘’ : une pensée à mettre en pratique tout au long de la journée.

« Le premier jour a débuté avec ‘’Open your heart’’ : une invitation à ouvrir le cœur à la vraie joie, en cherchant à enlever tout ce qui peut empêcher de vivre avec intensité le moment présent. Quatre expériences ont été présentées de manières différentes, des situations différentes, sur le thème du bonheur trouvé grâce à l’amour vécu, ou découvert après une reprise suite à un échec ou, encore dans des situations douloureuses et difficiles. L’échange en petits groupes a donné l’occasion de vérifier ce qui avait été intégré en profondeur ainsi que les questions et attentes que chacun portait en lui ».

« Le deuxième jour – continuent-ils -, le slogan était ‘’What is the call’’ (quel est l’appel) au cours duquel une participation plus active nous a été demandée lors de la présentation du sens de ‘’l’appel’’ avec un langage compréhensible pour pouvoir être accueilli, en l ‘associant à trois paroles clés : comprendre, écouter, choisir. Et donc, l’histoire avec Dieu de cinq personnages bibliques : Samuel, le jeune homme riche, le fils prodigue, Marie et Pierre. Un couple marié, un religieux, quelqu’un d’engagé dans le monde professionnel et une focolarine ont été interviewés à propos de ces trois paroles clés. « En groupes plus petits, on a pu approfondir le sens de chacun de ces appels, en interagissant aussi avec des questions et réponses ».

« Le troisième jour, on visait haut avec le slogan : ‘’Aim high’’. Nous avons laissé la parole à Chiara Lubich qui raconte aux jeunes de Barcelone en 2002, l’appel qu’elle a suivi. Les questions, cette fois-ci écrites, affluaient dans la boite mise à la disposition et ont été la matière sur base de laquelle on a animé l’après-midi, avec encore des interviews à nos invités : chacun soulignait la beauté de sa propre vocation dans l’optique de l’unique appel à l’amour. Une heure et demie qui a passé si vite ! »

« Pendant ces quatre jours – écrivent des adultes – nous avons vu des jeunes ayant la soif d’un rapport avec Dieu, en profonde recherche, ouverture et écoute. Aussi pleins de souffrances, de doutes et de peurs, tout dans un climat de grande simplicité et sérénité. Nous avons senti que quelque chose de nouveau s’opérait : une expérience de lumière, qui a ouvert une nouvelle voie de dialogue avec les jeunes sur l’appel à une vocation radicale ».
Quelques impressions des participants : « C’était vraiment cela dont j’avais besoin à ce moment-ci de ma vie. Vivre le moment présent, ouvrir mes portes, faire des pas radicalement au-delà de nous-mêmes, c’est ce que j’emporte avec moi ». « Les jeunes qui ont raconté leur choix à suivre Jésus d’une manière complète, m’a donné le courage de faire des choix seulement par amour ». « Pour moi, c’était important de comprendre comment répondre à l’appel : comprendre (que Dieu m’aime), écouter (la voix intérieure) et décider (à suivre Jésus). Je suis très heureux de cette expérience. Merci ! »

Règles(500)

 

Lire aussi