Soin et protection de la création

 

On célèbre chaque année le 1er septembre la journée mondiale pour la Protection de la Création. Cette année en sera la  13ème édition. Il s’agit d’une initiative de l’Église orthodoxe à laquelle ont adhéré d’autres églises chrétiennes, en vue de redécouvrir, dans une perspective œcuménique, l’engagement au respect et au soin de la création. Depuis 2015 l’Église catholique s’est elle aussi jointe à cet appel, adressé à tous les hommes, à leur responsabilité envers la création et la protection de la vie de tous les peuples de la terre.

En 2017, pour sceller cet engagement commun, le Pape François et le Patriarche œcuménique Bartolomé 1er de Constantinople ont signé ensemble un document où l’on peut lire, entre autres: “L’environnement humain et naturel se dégradent simultanément, et, une telle détérioration de la planète pèse sur les personnes les plus fragiles. L’impact des changements climatiques se répercute, avant tout, sur tous ceux qui vivent dans la pauvreté en chaque point  de la planète. Notre devoir de faire un usage responsable des biens de la terre implique la reconnaissance et le droit de chaque personne et de toutes les créatures vivantes. L’urgence de l’appel et du défi à prendre soin de la création constituent pour toute l’humanité une invitation à mettre en œuvre un développement durable et global.  […] Nous sommes convaincus qu’il ne peut y avoir de solution authentique et durable au défi de la crise écologique et des changements climatiques sans une réponse concertée et collective, sans une responsabilité partagée et en mesure de rendre compte de tout ce qui est fait, sans donner la priorité à la solidarité et au service”.

Règles(500)

 

Lire aussi