Évangile vécu: donner de l’espace à la Parole

 
La Parole de Dieu est toujours un guide sûr pour notre vie.

Émigrants
Nous vivons dans un Pays peu enclin à accueillir les émigrants. Un jours nous parlions de ce sujet en famille et, voulant vivre la Parole de Jésus, nous nous sommes dits que les personnes marginalisées sont aussi des émigrants. Peu de temps après, nous avons entendu parler d’un jeune issu du monde de la drogue et dont personne ne voulait s’occuper. Nous l’avons accueilli chez nous jusqu’à ce qu’il se stabilise, en dépassant son addiction et en trouvant un travail. Nous avons continué à garder le contact avec lui. Aujourd’hui c’est un père de famille heureux.
R.H. – Hongrie

La grange
Âgée et sans enfants, Marie passait souvent ses aprè-midi chez nous. Un jour, en parlant de la grange qui se trouve derrière notre maison, elle nous confia qu’elle aimerait bien y habiter. Nous en avons parlé avec nos enfants et nous avons décidé de répondre à son désir. Après avoir obtenu les autorisations nécessaires, nous avons transformé la grange en une petite maison reliée à la nôtre par une porte intérieure. Une porte s’est donc ouverte, pas seulement pour Marie, mais aussi pour toute notre famille, une façon nouvelle de comprendre la solitude de nombreuses personnes. Nous nous sentons vraiment enrichis.
C.J. B. – Belgique

 Resplendissante
Depuis de nombreuses années je suis alitée pour cause d’hémiplégie. Jeudi dernier deux focolarines sont venues me rendre visite et ce fut pour moi une grande joie. A la suite de quoi, elles ont fait savoir à une amie  qu’elles m’avaient trouvée “resplendissante”, ce qui m’a beaucoup surprise. J’ai remercié Dieu en lui demandant de m’aider à rester toujours ainsi. Le lendemain je me suis réveillée avec de fortes douleurs dans le dos. C’était l’occasion de rester “resplendissante” dans cette souffrance aussi. Quelques jours après la même chose s’est à nouveau produite. C’est l’attitude que je cherche à garder en ce moment, et même si je n’y arrive pas, au moins j’essaie.
N.P. – Vénézuéla

Le lait
Dans la grave crise économique que traverse notre Pays, tout était rationné et les marchés étaient vides.En raison d’une forte décalcification des os, Rosa avait besoin de boire beaucoup de lait, mais il était difficile d’en trouver. Un jour une voisine est allée la trouver pour lui demander un peu de lait pour son enfant qui n’en buvait pas depuis plusieurs jours. Rosa lui a tout de suite offert ce qui lui restait, malgré les protestations de ses enfants. Avant le soir, huit litres de lait lui sont arrivés. Les larmes aux yeux, Rosa s’est exclamée: “Dieu ne se laisse jamais vaincre en générosité!”.
M.C. – Mexique

La belle-mère
Rosita et moi-même avions emmené ma belle-mère en promenade:elle vit dans une maison de retraite pour personnes âgées et a des difficultés à se déplacer. Il y avait aussi ma belle-sœur avec nous. Pleins de reconnaissance envers Dieu pour la belle journée ensoleillée, nous nous sommes arrêtés pour déjeuner dans un restaurant sur la place d’un village voisin. Beaucoup de joie et d’harmonie entre nous. Quand nous avons demandé la note, on nous a dit qu’elle avait déjà été réglée par un autre client, admiratif de nos marques d’attention envers une personne âgée. Ma belle-mère s’en est réjouie tout en confirmant les faits .
R. – Suisse

Règles(500)

 

Lire aussi