Marie, fleur de l’humanité

 
Marie est l’humanité réalisée, le modèle de l’être humain. La plénitude d’humanité que nous retrouvons en elle, disciple, femme de foi et d’espérance, vierge, épouse, mère, trouve son expression dans un célèbre texte de Chiara Lubich.

“L’Ancien Testament et le Nouveau Testament forment un seul arbre.
La floraison se passa à la plénitude des temps. Et l’unique fleur était Marie.
Le fruit qui s’en suivit fut Jésus.
Même l’arbre de l’humanité a été créé à l’image de Dieu.
Dans la plénitude des temps, à la floraison, l’unité entre Ciel et terre se fit et l’Esprit Saint épousa Marie.
Nous avons donc une seule fleur : Marie. Et un seul fruit : Jésus. Mais Marie, même si elle est une, est la synthèse de la création tout entière au faîte de sa beauté, lorsqu’elle se présente comme épouse à son Créateur.
[…] Marie est la fleur ouverte sur l’arbre de l’humanité né de Dieu qui créa la première semence en Adam.
Elle est la Fille de Dieu son Fils.

En regardant un géranium, qui donnait naissance à une fleur rouge, je me demandais et lui demandais : « Pourquoi fleuris-tu en rouge ? Pourquoi du vert changes-tu en rouge ? » Cela me semblait quelque chose d’étrange !
Aujourd’hui j’ai compris que toute l’humanité fleurit en Marie. Marie est la fleur de l’humanité. Elle, l’Immaculée, est la fleur de la Maculée.

L’humanité pécheresse a fleuri en Marie, la toute belle !
Et, comme la fleur rouge est reconnaissante envers la petite plante verte par les racines et l’engrais qui la fait fleurir, de même Marie est, parce que nous étions pécheurs, et que nous avons obligé Dieu à penser à Marie. Nous Lui devons le salut, et Elle sa vie à nous ».

Chiara Lubich, Marie transparence de Dieu, pp. 85-87

Règles(500)

 

Lire aussi