Comme un feu

 

Je ne dois pas oublier qu’en moi se trouve la réalité par excellence. Ce que je dois donner à mes frères, c’est surtout la sève qui monte du fond de mon âme, voix ténue de Dieu qui stimule et éclaire.

Taire tout en moi pour y découvrir sa voix. Puis extraire cette voix comme on extrait un diamant de sa gangue de boue : la faire belle, la montrer et la donner en temps opportun, parce qu’elle est amour et que l’amour se donne. Elle est comme le feu : s’il trouve de la paille ou du bois, il brûle, sinon il s’éteint.

Courons, car la lumière ne reste allumée qu’en ceux chez qui l’amour est en mouvement,est vie!

Chiara Lubich

Lire aussi