Parcours DareToCare (‘Prendre soin de l’autre et de la planète’) 2020-2021

 

Grâce à cette campagne internationale, les jeunes des Focolari, et avec eux les différentes générations, veulent placer la question de la responsabilité et du soin en tête de l’agenda politique local et mondial.

‘Pour une citoyenneté active et une politique de la fraternité et de l’unité’, tel est le titre du parcours commencé le 20 juin dernier et constamment mis à jour sur le site de ‘United World Project’. La campagne se clôturera par la ‘Semaine pour un Monde uni’ (1-9 mai 2021) avec l’événement central à Bruxelles.

Info :  www.unitedworldproject.org et www.focolare.be.

Contact: daretocare.belgium@gmail.com

Pourquoi #DareToCare ?

Nous invitons chacun à donner à la société de nouvelles bases et à mettre la dignité humaine au centre des préoccupations. COVID 19 nous a montré à quel point nous avons besoin les uns des autres. Des jeunes aux moins jeunes, nous avons pris soin et nous avons reçu beaucoup. Prendre soin est important ; cela nous rapproche les uns des autres. Saisissons l’opportunité de ne pas reprendre nos mauvais plis. Mettons les soins au cœur de ce changement : au cœur de nos interactions quotidiennes, de nos communautés, de notre politique, de notre citoyenneté mondiale.

Cet appel à ‘prendre soin’ va loin, il fait ressortir en chacun des qualités telles la  compassion, l’empathie, la créativité dans la recherche de solutions et la prise d’initiatives.

Un monde qui prend soin de tous sera un monde plus uni.

« You can say I’m a dreamer, but I’m not the only one… » (Tu peux dire que je ne suis qu’un rêveur, mais je ne suis pas le seul à avoir ces rêves…). Reconnaissons que nous rêvons d’un monde où tous se soucient vraiment les uns des autres, un monde uni. Veux-tu contribuer à réaliser ce rêve ?

Des actions sont organisées sur ce thème tout au long de l’année (qui va de juin 2020 à mai 2021). Tous les deux mois, les initiatives d’un continent sont mises en évidence : « #dare to care in my city » (#oser prendre soin dans ma ville). En août, c’était le tour de l’Amérique latine, comme tu peux le voir ici : https://www.youtube.com/watch?v=TQpEENgKDcQ

Nous clôturerons le parcours par la Semaine pour un Monde Uni : 1 – 9 mai 2021.

  • du 1er au 6 mai, des événements locaux sont prévus à de nombreux endroits.Tu nous y rejoins ?
  • du 7 au 9 mai aura lieu un événement international à Bruxelles: la crise du Coronavirus nous met au défi de le réaliser sous des formes créatives !

Qui sommes-nous ?

Nous sommes les Jeunes pour un Monde Uni (Y4UW), inspirés par le Mouvement des Focolari. Nous nous engageons pour un monde plus fraternel et uni.

Nous espérons que l’attention et le respect mutuels deviendront la nouvelle pierre angulaire de la politique, de l’économie, du travail, de l’environnement, du sport, de la communication et des sciences. Ou comme l’a exprimé Maria Voce, la présidente du mouvement des Focolari: « Le profond besoin de paix exprimé par l’humanité signifie que la fraternité n’est pas seulement une valeur ou une méthode, mais un paradigme global de développement politique ».

Chaque année, le United World Project (UWP) souligne un thème, un « pathway » (parcours). Cette année, le thème choisi est : ‘Politique et citoyenneté actives pour l’Unité.’ D’où la proposition d’oser prendre soin.

Si vous souhaitez soutenir le projet #DARETOCARE par une contribution financière, vous pouvez le faire via : « Jeunes pour un Monde Uni » BE08 7855 4238 6013 – Spécifier : Dare to care.

1er– 9/5/2021 ‘United World Week’ (Semaine pour un Monde Uni) – l’événement final aura lieu à Bruxelles!

Au cours de cette semaine, nous voulons encourager les nombreuses personnes ayant vécu les expériences les plus significatives, à interviewer les décideurs politiques et à dialoguer avec les politiciens lors de l’événement international.

Comme Jeunes pour un Monde Uni nous sommes en contact les uns avec les autres dans le monde entier. Lors de l’événement final qui se tiendra cette année à Bruxelles, nous accueillerons volontiers un grand nombre de jeunes.

Le coronavirus rend tout planning incertain. Mais ne vous inquiétez pas  nous avons nos plans A, B et C :

Plan C : Supposons que tout rassemblement soit interdit. Alors, tout se fera en ligne, et avec soin.

Plan B : Imaginons que les jeunes de Belgique, des Pays-Bas, de France, et peut-être d’Angleterre, d’Irlande, d’Allemagne, etc, puissent venir à Bruxelles. Dans ce cas, nous proposerons un programme sur place ainsi qu’en ligne.

Plan C: Supposons que le temps du coronavirus soit révolu et que nous puissions offrir un programme riche à beaucoup de jeunes. Même dans ce cas, un programme en ligne sera très demandé…

Lire aussi