Lire le cœur et le comportement des enfants, des adolescents et des jeunes d’aujourd’hui et les accompagner sur leur chemin de formation et de croissance. C’est ce qui est au cœur du podcast « EDU FOR UNITY » qui sortira le 27 novembre 2023 sur la chaîne Spotify du mouvement des Focolari.

Quelle est l’importance aujourd’hui de comprendre la meilleure façon de s’approcher les uns des autres ? Et si nous parlons d’enfants, d’adolescents et de jeunes, comment nous, adultes, parents, enseignants, éducateurs, pouvons-nous être plus présents et attentifs, comment pouvons-nous les soutenir et les accompagner de la meilleure façon possible dans leur parcours de formation et de croissance ?

Telles sont les questions qui trouveront leur place au cours des prochaines semaines, à partir du 27 novembre 2023, dans « EDU FOR UNITY », le podcast né d’une idée de l’équipe de « EduxEdu, s’éduquer pour éduquer « , le programme international de formation des éducateurs promu par le mouvement des Focolari, en partenariat avec l’Institut Universitaire Sophia de Loppiano (Italie) et la Libera Università Maria Santissima Assunta (Lumsa) de Rome (Italie).

Quelques jours après la publication  des Lignes Directrices pour la Formation dans le domaine de la Protection des Mineurs et des Personnes Vulnérables (FPMV)  élaborées par le Mouvement des Focolari et face aux nombreux défis que le monde nous lance, Edu For Unity se propose, comme dans un voyage, d’indiquer la destination à travers une nouvelle culture éducative de l’enfance et de l’adolescence dans laquelle le sens de la boussole change : les enfants et les jeunes d’aujourd’hui ne sont pas l’objet d’une éducation, mais des sujets actifs immergés dans la société avec leurs spécificités, leurs fragilités, leurs points forts et leurs talents.

Chaque étape de ce parcours indiquera la voie à suivre, avec l’aide d’une équipe internationale d’experts en sociologie, psychologie, pédagogie et théologie.

Pour en savoir plus, nous avons interviewé Roberta Formisano, membre de l’équipe qui a conçu ce projet.

Comment est née l’idée de ce podcast et à qui s’adresse-t-il ?
Ce podcast est né de la volonté de s’intéresser de plus près aux jeunes, aux enfants et aux adolescents qui, surtout ces dernières années, ont été contraints à l’isolement et au confinement à cause du covid. Cela a accru les craintes et les insécurités de nombre d’entre eux : beaucoup se révèlent précisément dans la difficulté que l’on a à entrer en relation avec eux. La situation a donc soulevé d’autres questions sur la manière d’entrer en contact avec eux, de les éduquer, de trouver de nouvelles stratégies pour les approcher, mais aussi de les accompagner dans leur évolution. Le podcast est donc né de la volonté de l’équipe EduxEdu et s’adresse aux parents, aux enseignants, aux éducateurs, aux animateurs de groupes paroissiaux ou de mouvements ecclésiaux, à tous ceux, en somme, qui accompagnent les enfants, les jeunes et les adolescents dans leur vie, dans leur parcours de formation, qu’elle soit spirituelle, culturelle ou même sportive, de quelque nature qu’elle soit.

Quels sont les thèmes que vous avez décidé d’aborder dans ce parcours et comment seront-ils structurés ?
Le parcours thématique choisi part de l’écoute, sujet de ce premier volet, pour ensuite explorer l’amitié, le conflit, les émotions, les limites et la cohérence, c’est-à-dire les six mots clés dans lesquels, selon l’équipe d’experts impliqués, la « fragilité » peut être déclinée et qui seront les thèmes des six épisodes de ce podcast. Chacun d’eux s’ouvre sur un dialogue entre un présentateur, qui pour cette premier volet sera la journaliste argentine Anita Martinez, et un expert capable de nous guider à travers le thème. Pour chaque épisode, nous avons essayé d’inclure des expériences afin que les différentes questions qui se posent dans la vie de tous les jours ne trouvent pas seulement une réponse dans la partie théorique qu’un expert peut apporter, mais se reflètent dans la vie de tous les jours. Chaque épisode se termine par une réflexion de Chiara Lubich, fondatrice du mouvement des Focolari, sur le thème abordé.

Le titre du podcast met l’accent sur le mot « unité ». Quel sens veut-il donner ?
Le titre EDU FOR UNITY peut s’expliquer par une référence à la communauté éducative, c’est-à-dire à la prise de conscience qu’au-delà des compétences indispensables pour être en mesure d’appréhender la fragilité des enfants et des adolescents, de les écouter et de les faire nôtres, ce n’est qu’ensemble, unis, en tant que communauté « à l’écoute », que nous pouvons espérer être efficaces.

Le podcast a été créé dans le but de construire une communication relativement brève sur le thème de la fragilité des enfants, des adolescents et des jeunes. Le parcours thématique choisi part de l’écoute, thème de cette première émission pour aller ensuite vers l’approfondissement de l’amitié

Quels ont été les principaux défis à relever lors de la mise en place de ce projet ?
L’un des plus grands défis a été de garder à l’esprit à qui nous nous adressions, sachant que l’objectif sous-jacent était de « prendre soin » des enfants, des adolescents et des jeunes. Un autre défi a été d’essayer de rassembler différents aspects présentés par diverses personnes qui ont collaboré, chacune avec son propre contexte professionnel, culturel et universitaire. S’impliquer sans s’installer dans la position de quelqu’un qui « enseigne », mais avec une grande simplicité, en essayant d’être concis et en utilisant un langage simple pour s’adresser à tout le monde. Les experts ont travaillé longtemps tous ensemble pour créer ces quatre premiers épisodes, c’était aussi un travail entre les différentes écoles de pensée et d’études, sociologiques, pédagogiques, psychologiques sur le sujet. Sur le plan technique et de l’enregistrement, c’était aussi un véritable défi, car nous avons impliqué des personnes de différents pays du monde et, à l’heure actuelle, le podcast a été enregistré et traduit en italien et en espagnol. De plus, il s’agissait d’un beau travail intergénérationnel qui impliquait différentes voix, y compris celles des plus jeunes.

Qu’espérez-vous pour ceux qui écoutent ce podcast ?
Nous espérons que l’écoute de ce podcast sera un moment que chacun pourra prendre, non seulement pour aider et accompagner les plus jeunes, mais aussi pour réfléchir et travailler sur soi. Que chacun puisse vraiment y trouver des suggestions à mettre en pratique dans sa vie quotidienne. Nous souhaitons que chacun se pose la question : « Ce n’est pas seulement un enseignement Mais est-ce que je m’en inspire vraiment tous les jours ? Comment puis-je le mettre en œuvre ? Nous espérons qu’il pourra réellement contribuer à créer une vision d’une société meilleure, qui ne soit pas seulement égocentrique, fermée, méfiante, mais qui aide les adultes à accueillir la voix des enfants, des jeunes et des adolescents et à les accompagner sur leur chemin de formation et de croissance.

                                                                                                          Maria Grazia Berretta

No comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *