« Il ne suffit pas de me dire : “Seigneur, Seigneur !” pour entrer dans le Royaume des cieux ; il faut faire la volonté de mon Père qui est aux cieux » (Matthieu 7,21)


Juin 2021

Cette phrase de l’évangile de Matthieu fait partie de la conclusion du grand discours sur la montagne.  Jésus,  après avoir proclamé  les Béatitudes,  invite ses auditeurs  à reconnaître  la proximité aimante de Dieu et indique comment agir en conséquence : découvrir dans la volonté du Père le chemin le plus direct pour parvenir à la pleine communion avec lui, dans son royaume.

« Il ne suffit pas de me dire : “Seigneur, Seigneur !” pour entrer dans le Royaume des cieux ; il faut faire la volonté de mon Père qui est aux cieux »

Cependant qu’est-ce que la volonté de Dieu ? Comment pouvons-nous la connaître ?

Chiara partageait ainsi la découverte qu’elle en avait faite : « La volonté de Dieu est la voix de Dieu, qui sans cesse nous parle et nous invite. C’est un fil, ou mieux une trame d’or divine qui sous-tend toute notre vie sur terre et au-delà. C’est la manière dont Dieu nous exprime son amour, un amour qui attend une réponse afin de pouvoir  accomplir  ses merveilles dans notre vie. La volonté de Dieu est notre devoir-être, notre être véritable, notre pleine réalisation.

« Redisons alors à chaque instant face à toute volonté de Dieu douloureuse ou joyeuse : Qu’elle soit faite ! Nous découvrirons alors combien cette expression est une impulsion puissante pour agir à la perfection, avec amour et dévouement.

« Ainsi nous composerons,  instant  après instant,  la belle et unique mosaïque de notre vie, pensée par le Seigneur pour chacun de nous de toute éternité, Dieu avec qui ne s’accorde que ce qui est beau et grand, et en qui le moindre acte d’amour a du sens et resplendit. » [1]

« Il ne suffit pas de me dire : “Seigneur, Seigneur !” pour entrer dans le Royaume des cieux ; il faut faire la volonté de mon Père qui est aux cieux »

Selon l’évangile de Matthieu, la Loi par excellence du chrétien consiste en la miséricorde, qui donne sa plénitude à chaque expression de culte et d’amour pour le Seigneur.

Cette Parole nous aide à ouvrir notre relation personnelle et intime à Dieu, et à la dimension fraternelle à travers des gestes concrets.  Elle nous pousse à « sortir » de nous-mêmes pour apporter réconciliation et espérance aux autres.

Un groupe de jeunes de Heidelberg offre ce témoignage : « Comment faire connaître à nos amis que c’est en se donnant aux autres que l’on trouve la clé du bonheur ? » Nous sommes partis de cette interrogation pour lancer une action intitulée : « Une heure de bonheur ». Une idée toute simple : rendre heureuse une autre personne au moins une heure par mois. Nous avons commencé avec ceux qui nous semblaient manquer le plus d’amour et, partout où nous avons offert notre disponibilité, nous avons vu les portes s’ouvrir tout grand ! Nous voici donc dans un parc où nous emmenons en promenade  quelques personnes âgées en fauteuil roulant, puis à l’hôpital où nous jouons avec des enfants malades, et à faire du sport avec des personnes handicapées. Toutes ces personnes étaient heureuses, mais nous davantage encore ! Et  qu’en ont pensé nos amis, ceux que nous avions invités  à participer  ? D’abord curieux, maintenant qu’ils ont essayé de donner du bonheur, ils sont d’accord avec nous : le bonheur, cela se donne, et quand on le donne, on en fait l’expérience ! »

Letizia Magri

[1] D’après  Chiara Lubich, télé  réunion du 27 février  1992, in Conversazioni in collegamento  telefonico,  ed. M. Vandeleene, Città Nuova, Roma 2019, pp. 446-448.

 

FichierAction
Parola di Vita_2021_06.pdfTélécharger
Parola di Vita-bambini_2021-06.pdfTélécharger
Word of Life_2021_06.pdfTélécharger
Word of Life-children_2021-06.pdfTélécharger
Palabra de Vida_2021_06.pdfTélécharger
Palabla de Vida-niños_2021-06.pdfTélécharger
Parole de Vie_2021_06.pdfTélécharger
Parole de Vie_enfants-2021_06.pdfTélécharger
Palavra de Vida_2021_06.pdfTélécharger
Palavra de Vida-crianças_2021-06.pdfTélécharger
« Il ne suffit pas de me dire : “Seigneur, Seigneur !” pour entrer dans le Royaume des cieux ; il faut faire la volonté de mon Père qui est aux cieux » (Matthieu 7,21)

1 Comment

  • Qué explicación tan ridícula acerca de hacer la voluntad de Dios. Le pregunto, ¿será que usted podrá decir en aquel tiempo que hizo su voluntad? ¿Será que podrá ser merecedor de la vida eterna porque supuestamente habrá hecho su voluntad?
    De ninguna manera, porque es imposible que alguién pretenda salvarse haciendo méritos humanos. Entonces, hacer la voluntad del Padre, no puede ser lo que usted y otros muchos afirman.
    El Señor no dijo cuantas veces es necesario hacer su voluntad para ser salvo, tampoco dijo que con una sola vez sería suficiente. Lo cierto es que bajo ese mal entendimiento arminiano de lo que significa hacer su voluntad, nadie sería salvo.
    Todo aquel que es nacido de lo alto hace todos los días y a cada momento la voluntad del Padre. Los hijos del diablo hacen la voluntad del maligno. Y no significa que no nos vayamos a equivocar en nuestras decisiones, sino que el tema aquí es netamente espiritual.
    Todo ser hace siempre la voluntad del Padre, porque él es soberano; pero la diferencia radica en que los hijos de desobediencia hacen la mala voluntad del Padre, para lo cual utiliza a satanás, ya que la naturaleza de Dios es el amor.
    La Biblia es clara al manifestar que no somos neutrales o independientes; o hacemos la voluntad del Padre creador de todas las cosas, o hacemos la voluntad del padre de la mentira el cual es satanás.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *