Fiche – Dialogue Avec Des Personnes De Convictions Non Religieuses

FichierAction
Scheda Dialogo con Persone di Convinzioni non Religiose.pdfTélécharger 
Dossier - Dialogue With People Who Do Not Profess A Religious Belief .pdfTélécharger 
Ficha - Diálogo Con Personas De Convicciones No Religiosas.pdfTélécharger 
Fiche - Dialogue Avec Des Personnes De Convictions Non Religieuses.pdfTélécharger 
Dossiê - Diálogo Com Pessoas De Convicções Não Religiosas .pdfTélécharger 

‘’Unir nos forces, celles de celui qui n’est  pas particulièrement intéressé par la foi et celles de celui qui croit, car il est trop beau et nécessaire, l’idéal d’une humanité libre et égale, ayant fraternisé par le biais du respect et par l’amour mutuel’’. (Chiara Lubich)

Finalité -  L’irréligiosité et l’indifférence religieuse sont présentes partout dans le monde, en Europe tout particulièrement, ainsi qu’en Amérique Latine et Amérique du Nord, en Australie, en Nouvelle Zélande, mais aussi dans quelques pays d’Asie. En tant que Mouvement des Focolari, nous sommes en contact avec beaucoup de personnes qui n’ont pas une sensibilité religieuse , mais qui vivent selon leur conscience, en essayant de rester fidèles aux grandes valeurs communes à toute l’humanité. Dans quelques pays, des groupes se sont formés, de dialogue entre des personnes croyantes et des personnes de convictions non religieuses, qui se rencontrent régulièrement, rassemblées par le même désir de collaborer pour concourir à composer dans la fraternité, la famille humaine. C’est un dialogue qui se développe sur l’approfondissement et la promotion des valeurs humaines partagées dans la vie et la réflexion. On y approfondit des thèmes comme ‘’laïcité et foi,’’ , ‘’la conscience’’, ‘’l’éthique’’ ou d’actualité ; on anime des initiatives sociales et culturelles, ou des actions de solidarité. Dialoguer à partir de positions différentes, c’est possible si des deux côtés il y a : la conscience de la propre identité, le respect total pour l’autre et pour sa culture, la réciprocité de celui qui sait qu’il a beaucoup à donner et autant à recevoir, l’inépuisable patience à écouter pour comprendre et se confronter avec les raisons des autres , retenues toujours et de toute manière comme une richesse, la conscience que les convictions de l’autre sont pleinement dignes comme les nôtres.

L’histoire – A la fin des années ‘70, avec la diffusion du Mouvement, l’ouverture vers les personnes sans une foi religieuse ou agnostiques et indifférentes, mûrit au point de s’exprimer dans un dialogue avec une physionomie qui lui est propre, puisque l’unité est aussi respect profond de l’homme, de sa dignité, de sa culture, de ses besoins et de ce en quoi il croit. En 1978, Chiara Lubich constitue le ‘’Centre international pour le dialogue avec des personnes de convictions non religieuses’’. En 1995, à Loppiano, (Italie), pour la première fois, elle participe à une rencontre de personnes sans référence religieuse et répond à leurs questions. Significative également fut la seconde rencontre avec eux en 1998.

Développements futurs – En 1992, au ‘’Centre Mariapolis’’ de Castel Gandolfo (Italie), est organisé le premier Congrès international qui depuis lors a une cadence périodique. En décembre 2003, Chiara donna le via à des cours et des congrès d’approfondissement, faits en collaboration entre celui qui a une foi et  celui qui ne se reconnaît pas dans un credo religieux. On y approfondit quelques points de la spiritualité du Mouvement et les sujets correspondants de caractère laïque (le choix des valeurs et l’écoute de la conscience, la culture du donner, la réciprocité et la solidarité). Le dernier congrès s’est déroulé en 2017 intitulé ‘’Quel sens dans la douleur ?’’.

Contacts – Centre pour le dialogue avec des personnes de convictions non religieuses.

Via Frascati, 306 – Rocca di Papa (Rome – Italie)

e-mail : centrodialogo@focolare.orgwww.incamminodialogando.blogspot.com



No comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *