Fiche Maria Voce (Présidente)

FichierAction
Scheda_Maria_Voce_20181107_ES.pdfTélécharger 
Scheda_Maria_Voce_20181107_PT.pdfTélécharger 
Scheda_Maria_Voce_20181107_FR.pdfTélécharger 
Scheda_Maria_Voce_20181107_EN.pdfTélécharger 
Scheda_Maria_Voce_20181107.pdfTélécharger 

Maria Voce a été élue présidente du mouvement des Focolari par l’Assemblée générale de 2008, première focolarine à succéder à la fondatrice, Chiara Lubich, décédée la même année. Lors de l’assemblée de 2014 elle est réélue pour un second mandat.

Née à Ajello Calabro (Cosenza, Italie) le 16 juillet 1937, elle est l’aînée de 7 enfants. Son père était médecin, sa mère, au foyer.

Lors de sa dernière année d’études de droit à Rome, elle est fascinée par le témoignage d’un groupe de jeunes collègues appartenant au mouvement des focolari et commence à en vivre l’esprit. Elle fait ensuite des études de théologie et de droit canonique. A 26 ans, elle sent l’appel de Dieu, abandonnant une carrière prometteuse - c’est la première femme avocate au barreau de Cosenza – pour le suivre sur la route du Focolare. Chiara lui donnera le nom d’Emmaüs, village où deux disciples se rendirent après la résurrection de Jésus et où ils reconnurent sa présence parmi eux à la fraction du pain.

Après 8 ans en Sicile, elle fait partie du secrétariat personnel de Chiara Lubich pendant 6 ans. Les dix années qui suivent, elle vit à Istanbul, où elle noue des relations au niveau œcuménique avec le Patriarche de Constantinople de l’époque, Démétrios 1er, et de nombreux métropolites, parmi lesquels l’actuel Patriarche Bartholomé 1er. Ces années lui ont permis d’entamer un rapport et une connaissance directe avec le monde musulman.

En 1988 elle reprend sa collaboration au Centre des Focolari. Grâce à ses études de théologie et en droit canon, elle devient de 1995 à 2008 membre de l’Ecole Abba, le Centre d’Études interdisciplinaires fondé par Chiara Lubich, et de 2000 à 2008, elle devient aussi coresponsable de la commission internationale « Communion et droit », réseau de professionnels et de chercheurs engagés dans le domaine du droit.

A partir de 2002, elle collabore avec Chiara Lubich pour la mise à jour des Statuts généraux du Mouvement, et ce jusqu’à l’approbation de leurs modifications en 2007.

Le 7 juillet 2008, élue présidente des Focolari elle est reçue par Benoit XVI.

A sa réélection comme présidente (12 septembre 2014), elle rencontre le pape François en audience privée avec environ 500 participants à l’Assemblée générale, dont les nouveaux conseillers élus qu’elle lui présente personnellement. A cette occasion le Saint Père confie aux Focolari trois paroles clés : contempler, sortir, faire école.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *