Fiche Pasquale Foresi

FichierAction
Scheda_Pasquale-Foresi_PT_20190305.pdfTélécharger 
Scheda_Pasquale-Foresi_FR_20181107.pdfTélécharger 
Scheda_Pasquale-Foresi_ES_20181107.pdfTélécharger 
Scheda_Pasquale-Foresi_EN_20181107.pdfTélécharger 
Scheda_Pasquale-Foresi_IT_20181107.pdfTélécharger 

Pasquale naît à Livourne en 1929 dans une famille chrétienne (son père, Palmiro Foresi, est élu à l'Assemblée constituante des démocrates-chrétiens en 1946 et est député aux deux premières législatures), A quatorze ans, il s’échappe de nuit pour rejoindre les groupes de la Résistance qui se battent pour une nouvelle Italie. C'est à cette époque que l'idée du sacerdoce fait son chemin en lui. De retour à la maison, il entre au séminaire diocésain de Pistoia (où la famille avait déménagé), puis à Rome pour étudier à l'Université grégorienne. Mais cette vie ne semble pas le satisfaire pleinement.

Entre-temps, son père rencontre le député Igino Giordani qui, à son tour, le présente à Chiara Lubich. Profondément impressionné par la radicalité évangélique de la jeune fille, Palmiro Foresi espère la présenter à  son fils, qui est à la recherche d'un christianisme authentique et organise également une rencontre avec l'élite catholique de la ville. Comme elle ne peut pas y aller personnellement, Chiara envoie Graziella De Luca, l'une de ses premières compagnes, qui arrive à Pistoia le lendemain du jour prévu à la suite d'un malentendu. C'est Pasquale qui l'accueille chez les Foresi. Par pure courtoisie, il lui pose quelques questions sur son expérience spirituelle et en est profondément impressionné, au point de lui demander de pouvoir rencontrer Chiara.

Pasquale la rencontre à Trente à Noël 1949 et il décide peu après d'aller vivre dans la première communauté masculine des Focolari à Rome. C'est là qu'il trouve la confirmation de sa vocation et qu’il sent aussi refleurir en lui l'appel au sacerdoce. Il dit : "Ce n'était pas pour entrer dans un institut religieux plus beau et plus saint que les autres, mais pour faire partie d'une révolution chrétienne religieuse et civile qui aurait renouvelé l'Église et l'humanité". En 1954, il devient le premier prêtre focolarino.

Chiara Lubich trouve une affinité particulière avec Pasquale et lui demande de partager la direction du Mouvement.

Grâce à sa profonde connaissance de la théologie, Pasquale Foresi sait reconnaître toute la signification théologique et doctrinale des intuitions de Chiara et devient un interlocuteur qualifié dans les relations avec l'Église, surtout quand le Mouvement naissant est étudié par le Saint-Office.

La fonction principale de Pasquale Foresi a été d'aider Chiara à concrétiser le Charisme de l'Unité : la cité-pilote de témoignage de Loppiano près de Florence, le groupe d'édition Città Nuova, l'Institut universitaire Sophia fondé à Loppiano en 2007.

"À un certain moment-  dit-il - j'ai eu l'impression d'avoir tout fait de travers dans ma vie, et en particulier que les choses positives que j'avais pu aider à faire étaient les miennes et non celles de Dieu". Il s'agit d'un travail spirituel qu’il vit comme une purification de Dieu. Et c'est précisément au cours de cette épreuve spirituelle, qui semble aussi compromettre son bien-être physique, que les innombrables travaux que Chiara voit se réaliser  avec Don Foresi à ses côtés comme coprésident sont les plus complets.

Ses volumes Théologie de la socialité et Conversations avec les focolarini sont très importants ; ils sont des sources d'inspiration aussi pour d'autres auteurs du Mouvement,

Il nous a quittés le 14 juin 2015.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *