Chers lecteurs

Au moment où ce numéro est mis sous presse, le conflit en Ukraine se déroule dans toute sa cruauté. Un conflit très dur qui s'ajoute aux nombreux points « chauds » de la planète où les affrontements et la violence entraînent des pertes de vies humaines, des destructions, des réfugiés contraints de quitter leur terre et leur culture, et une augmentation de la pauvreté dans tous les sens du terme.

Les médias sociaux, les journaux et la télévision nous permettent de suivre ce qui se passe en temps réel. Au milieu de tant de douleur causée par les hommes, nous voyons ceux qui luttent pour se défendre et pour survivre, mais aussi ceux qui ont honte du mal causé, du visage de Dieu offensé dans tant de proches.

En attendant, la solidarité ne s'est pas fait attendre. Des États, des organisations de solidarité et des particuliers se sont précipités pour accueillir des frères et des sœurs déplacés qui ont dû quitter leur maison, leurs biens, leur histoire, qui ont dû décider en quelques heures ou quelques minutes si et comment partir, en emportant avec eux le moins possible pour ne pas alourdir un voyage dont on sait où il commence mais pas où il finit.

La générosité à laquelle nous assistons ces jours-ci est également très grande : ceux qui donnent de leur temps, ceux qui mettent à disposition leur maison ou d'autres structures d'accueil, ceux qui collectent toutes sortes de produits de première nécessité, vêtements et médicaments, ceux qui mettent à disposition des sommes d'argent, ceux qui organisent et soutiennent des moments de jeu avec les nombreux enfants qui se trouvent dans les abris ou les centres d'accueil pour réfugiés. La situation évolue constamment et vous trouverez des informations et des mises à jour sur www.focolare.org.

Même en ce moment, nous pouvons tous continuer à contribuer à la paix en commençant à en être les bâtisseurs là où nous sommes, là où nous vivons notre journée, par des actions concrètes : rapprocher des positions opposées, y compris celles qui sont marginalisées ou méprisées, vérifier les sources avant de diffuser une nouvelle ou un commentaire sur les médias sociaux, aider ou accueillir ceux qui n'ont pas de toit ou le nécessaire pour survivre. Ce sera notre meilleure contribution à la paix dans le monde, ainsi qu'une prière de demande et d'action de grâce pour chaque pas, même petit, dans la résolution des conflits en cours.

Vous trouverez dans ce numéro de nombreux témoignages qui peuvent nous encourager sur le chemin d'un monde uni. Au début, nous publions le message de Margaret Karram pour le Chantier Hombre Mundo et nous terminons par une pensée de Chiara Lubich sur la paix, tirée de son discours à l'Unesco en 1996.

Bonne lecture,

Stefania Tanesini con Anna Lisa Innocenti,
Lorenzo Russo, Carlos Mana, Maria Grazia Berretta,
Maria Laura Hernandez, Laura Torelli, María Luz Peña,
Laura Salerno, Johanna Boss, Carmelita Ventrella.

FichierAction
Notiziario Mariapoli nr. 1 2022.pdfTélécharger
Newsletter Mariapolis - nr. 1 2022.pdfTélécharger
Noticiario-Mariapolis-ES 1 - 2022.pdfTélécharger
Journal-Mariapolis - nr.1 - 2022.pdfTélécharger
Noticiário-Mariápolis - nr.1 - 2022.pdfTélécharger
Journal-Mariapolis - nr.1 - 2022

2 Comments

  • La irracional guerra en Ucrania nos tiene a todos con el corazón como una pasa de uva. Siguiendo el consejo del Apostol Pablo Oremos sin cesar porque vuelva la paz, porque el corazón de los agresores experimenten arrepentimiento y porque tantos agredidos el perdón.
    +Miguel Tamayo y Martha Lopez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.