Gens

Historique

Après le Concile, dans une période de crise des vocations sacerdotales, Chiara Lubich se sent poussée à mettre en avant les séminaristes qui, en divers pays, sont déjà en contact avec le mouvement des Focolari. En 1968, à Pâques, soixante-dix d’entre eux se réunissent pour la première fois au centre Mariapolis de Rocca di Papa. « Ce serait merveilleux – affirme alors Chiara Lubich – si le Seigneur faisait naître une foule de séminaristes qui, avec l’esprit de l’unité, consolideraient leur propre vocation et pourraient aussi susciter au cours de leurs années de séminaire un rayonnement d’unité susceptible d’attirer d’autres jeunes ».

C’est la naissance d’une nouvelle expression du Mouvement, destinée aux jeunes appelés au sacerdoce : les Gens.
Par la suite, un nombre croissant de séminaristes fait sienne la spiritualité de communion née du mouvement des Focolari.
Avec leurs formateurs, et pleinement insérés dans la vie de leur séminaire, ils trouvent dans l’Idéal de l’unité une ressource décisive pour répondre avec joie et dynamisme à l’appel qu’ils ont reçu. La communion, au sein du Mouvement, avec des personnes des vocations les plus diverses, les amène à une compréhension plus profonde de leur place dans « l’Église-communion ».

En particulier, la spiritualité de l’unité les aide à faire de Dieu le choix fondamental de leur vie, avant celui du sacerdoce ; à vivre intensément la Parole de Dieu pour pouvoir l’annoncer en témoins crédibles ; à conformer leur vie à Jésus crucifié et abandonné comme modèle du prêtre ; à être constructeurs d’unité au séminaire et dans leurs diocèses ; à s’ouvrir à tous grâce à l’art d’aimer issu de l’Évangile.

Le 29 décembre 1994, Jean-Paul II rencontre les Gens et leur déclare : « C’est une bonne chose que vous soyez ici à Castel Gandolfo, parce que le mot ‟focolare” dit quelque chose de très simple et très profond. Il indique un ensemble. La vocation du séminariste n’est pas une vocation solitaire, une vocation d’ermite, c’est une vocation à vivre ensemble : vivre pour les autres, dans la famille plus élargie. Et je pense que la spiritualité des Focolari vous prépare très bien à cette vocation ».

Le mouvement Gens 3

Attirés par cette manière de vivre, de jeunes séminaristes de l’âge du lycée et d’autres jeunes qui pensent au sacerdoce trouvent un éclairage sur leur chemin. Ainsi naît, en 1980, le mouvement Gens 3, une troisième génération du mouvement sacerdotal.

Initiatives Le mouvement Gens met en place de nombreuses initiatives pour encourager à réaliser dans les séminaires un style de vie communautaire et familial : échanges d’expériences d’Évangile vécu, dans de petits groupes sur place, rencontres régionales, camps de travail, vacances passées ensemble, sessions d’approfondissement, etc. Au niveau mondial, des congrès internationaux sont organisés régulièrement et les nouvelles et expériences circulent grâce à la revue de vie ecclésiale : Gen’s, dans ses versions papier et en ligne.

______________________________________

Informations

Centro Gens Via della Pedica, 28 00046 Grottaferrata (Rome) – Italie

tel. +39-06-94315553 fax +39-06-94315917

E-mail: gens@focolare.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *