Les Volontaires de Dieu

Cooperativa Loppiano

Les Volontaires de Dieu

Les Volontaires de Dieu, une branche du mouvement des Focolari, sont des hommes et des femmes de toutes les professions et  catégories sociales qui choisissent de suivre Dieu radicalement et librement – d’où le nom « volontaires » – en vivant dans le quotidien de leur vie la spiritualité évangélique de l’unité.

Dès les débuts du Mouvement, Chiara Lubich se sent poussée à courir à la rencontre de l’humanité. Rappelant les premiers temps, elle affirme : «  Je pense que notre expérience de l’époque où Jésus au milieu de nous multipliait les pains pour contribuer à résoudre les problèmes sociaux de Trente était une manifestation du dessein des volontaires, comme la première semence ».

Semence qui prend corps en 1956, quand sous la pression des événements tragiques en Hongrie,  le pape Pie XII prononce cet appel affligé : « Dieu, Dieu, Dieu… », pour faire résonner «  le nom de Dieu sur les places, dans les maisons,  dans les usines… ».

Chiara accueille ce cri et semble lui faire écho en affirmant : « Il faut d’authentiques disciples de Jésus dans le monde. Des disciples qui le suivent volontairement. Une armée de volontaires parce que l’amour est libre […]. Une société qui témoigne d’un seul nom : Dieu ».

La réponse est immédiate : employés, médecins, infirmiers, ouvriers, politiciens, enseignants, entrepreneurs, etc. veulent être ces « Volontaires de Dieu ». Un appel typiquement laïc parce qu’ils ressentent « la vocation particulière à imprégner les réalités humaines de l’esprit de Dieu ». Une telle vie fascine beaucoup de personnes qui s’engagent sur ce chemin de sainteté, au fur et à mesure que le Mouvement se diffuse sur les cinq continents.

A la fin des années soixante, voyant toutes les initiatives et les œuvres sociales nées de la vie et de l’action des volontaires, Chiara leur confie le mouvement « Humanité Nouvelle », expression du Mouvement des Focolari dans le domaine social.

Chiara Lubich, Verso una Nuova Umanità - 20/03/1983En 1983, durant la grande manifestation « Vers une humanité nouvelle » au cours de laquelle le pape Jean-Paul II est intervenu, Chiara présente les Volontaires de Dieu et en dessine la vocation : «  une donation totale à Dieu sans consécration particulière. Immergés dans le monde, lieu privilégié de leur rayonnement, ils mettent en pratique l’Evangile, à l’exemple des premières communautés chrétiennes qu’ils désirent imiter en ce siècle, en étant un seul cœur et une seule âme, avec, par conséquent, la « communion des biens » spirituels et matériels. Dans notre monde (…), ils cherchent à porter le feu, la lumière et la force, la richesse du Ressuscité, en s’efforçant pour atteindre ce but  de Le faire resplendir en eux-mêmes en embrassant les croix de chaque jour et en s’engageant à engendrer  grâce à la plus profonde unité entre eux, Sa présence dans les maisons, les hôpitaux, les écoles, les parlements, les usines, partout ».

En 2006, à l’occasion du cinquantième anniversaire des Volontaires, devant 11.000 personnes présentes à Budapest, Chiara reprécise le sens de leur vocation en les appelant  à répondre aux défis d’aujourd’hui « parce que le monde a besoin d’hommes crédibles, constructeurs d’une humanité nouvelle dans les différents milieux de la société ». Et elle conclut ainsi : « Visez à accomplir le projet de Dieu sur l’humanité : la fraternité universelle ».

Actuellement, les volontaires, hommes et femmes, sont environ 20.000 et 4000 se préparent à le devenir. Ils sont  catholiques ou chrétiens appartenant à d’autres Églises et quelques-uns sont des fidèles d’autres religions.