Ouvrir de nouvelles voies au dialogue

 

« Le professeur Ehrlich est l’une des grandes figures du dialogue judéo-chrétien », a déclaré dans la laudatio Hans Hermann Henrix, directeur de l’université catholique d’Aix-la-Chapelle. « Marqué par sa douloureuse histoire personnelle de juif dans l’Allemagne nazie, il avait toutes les raisons de couper les ponts plutôt que d’ouvrir courageusement de nouvelles voies ». C’est un homme du dialogue, « qui ne cherche pas à effacer les différences ni les divisions, mais qui sait apprécier l’autre sans trahir ses propres convictions ».

Ces paroles ont été prononcées lors de la remise du prix Klaus Hemmerle, institué pour le dixième anniversaire de la disparition de l’évêque d’Aix-la-Chapelle. Destiné à récompenser des personnes qui s’engagent pour l’unité et le dialogue au sein des Églises et entre les Églises et les religions, il a été conféré après une liturgie solennelle célébrée dans la cathédrale d’Aix-la-Chapelle par le cardinal de Prague Miloslav Vlk et par l’évêque d’Aix-la-Chapelle, Mgr Heinrich Mussinghoff.

Mgr Mussinghoff s’est réjoui du choix du premier lauréat en rappelant qu’Ernst Ehrlich a joué un rôle décisif dans la fondation du premier groupe de dialogue judéo-chrétien au sein du Comité central des catholiques allemands, où il s’est d’ailleurs lié d’amitié avec Mgr Hemmerle.

Ernst Ehrlich : mon amitié avec Mgr Hemmerle
Dans son discours de remerciement, Ernst Ehrlich a évoqué quelques-unes de ses rencontres avec Klaus Hemmerle, son vieil ami et compagnon. Il s’est dit impressionné par la façon dont celui-ci comprenait le judaïsme « de l’intérieur ». Sans avoir beaucoup écrit sur le dialogue judéo-chrétien, il l’a vécu intensément, avec dignité et en esprit de fraternité. Il a évoqué aussi le pape Jean-Paul II qui, de même, a réussi établir des signes d’amitié et de fraternité lors de rencontres avec des représentants du judaïsme.

Le cardinal Vlk : Mgr Hemmerle, une vie pour l’unité
Dans son homélie, le cardinal Vlk a mis en évidence les liens étroits entre Klaus Hemmerle et le Mouvement des Focolari, soulignant à quel point Mgr Hemmerle a été un homme d’unité, qui savait trouver les liens entre l’Église et le monde, entre les croyants et les non-croyants, les intellectuels et les ouvriers. Une capacité à vivre l’unité, à « élargir son âme sur Dieu et sur tout homme… » que lui-même attribuait à sa rencontre avec Chiara Lubich et la spiritualité du Mouvement des Focolari.

Chiara Lubich : devenir apôtres du dialogue et de la communion
Dans un message envoyé pour la circonstance, Chiara Lubich parle de Mgr Hemmerle comme d’un co-fondateur de cette communauté spirituelle et internationale, et invite les personnes présentes à devenir comme lui « … des apôtres du dialogue et de la communion ».

 

 

Comments are disabled.