« Le Christ crucifié et abandonné, visage de Dieu Amour et chemin pour l’humanité »

 Des évêques amis du mouvement des Focolari se retrouvent à Castelgandolfo du 11 au 17 février. C’est cette année la 30e édition de ce rendez-vous qui réunit une centaine de participants de toutes les parties du monde.

Au programme de leur rencontre, le 15 février, l’audience générale avec Benoît XVI.
Point de référence de ces journées, animées par le cardinal Miloslav Vlk, archevêque de Prague, l’encyclique « Deus caritas est », approfondie avec, notamment, une intervention du cardinal Ennio Antonelli, archevêque de Florence.
Les participants approfondiront également le thème de « Jésus crucifié, source et modèle de l’amour », focalisant l’attention sur la souffrance de l’abandon ; mystère si difficile à comprendre et pourtant si proche de l’homme moderne, comme le souligne Chiara Lubich avec la spiritualité de l’unité.
Parmi les autres points approfondis : l’Evangélisation parmi les jeunes, la collaboration entre les nouveaux mouvements d’Eglise en vue du grand rendez-vous qui leur a été donné par Benoit XVI place Saint Pierre pour Pentecôte cette année ; ils mettront également en commun les occasions de vivre l’oecuménisme, avec des témoignages d’évêques, de prêtres et de laïcs.

Autres points importants de cette rencontre : les célébrations liturgiques, animées chaque jour par des évêques d’un continent différent, et la communion fraternelle, dans l’intention de revivre l’atmosphère du Cénacle, où les apôtres unanimes étaient réunis avec Marie, la Mère du Seigneur.

L’expérience de ces 30 dernières années a été pour les évêques qui participent à ces rencontres un stimulant pour découvrir de nouveaux espaces de communion ; et une occasion de parcourir avec leurs communautés diocésaines, les voies du dialogue, afin d’être au milieu des nombreux conflits, levain de réconciliation et de paix.
L’objectif de ces rendez-vous est d’approfondir l’expérience de partage spirituel et de fraternité entre évêques, commencée en 1977 à l’initiative de Mgr Klaus Hemmerle, évêque d’Aix la Chapelle ; expérience tout de suite encouragée par Paul VI, puis par Jean-Paul II. Puisant à la spiritualité de l’unité, les évêques amis des Focolari veulent actualiser et promouvoir cette « spiritualité de communion » que le pape Jean-Paul II a proposé de façon répétée au peuple de Dieu et en particulier aux évêques.

Comments are disabled.