Parigi accoglie Maria Voce

Paris, gare de Lyon, le 8 mai 2010, à l’arrivée du TGV de 20h01 en provenance de Lyon,une trentaine de personnes forment un groupe compact en bout de quai. Quand la portière du train s’ouvre, c’est une immense acclamation devant des voyageurs ébahis. Une banderole de bienvenue se déploie, Maria Voce et Giancarlo Faletti arrivent dans la capitale, accueillis par différents membres des Focolari de l’Ile de France mais aussi de jeunes Strasbourgeois et des Nantais.

Le lendemain dimanche 9 mai en début d’après-midi, c’est une foule bien plus importante qui arrive dans un théâtre de Boulogne-Billancourt (banlieue Ouest). Les 600 personnes présentes viennent de toutes les régions du nord de la France, de la Vendée à l’Alsace, des Ch’ti aux châteaux de la Loire, sans oublier les Franciliens avec leurs banlieues plus chocs que chics et les représentants de nombreuses nations, habitants l’Île-de-France dont un groupe significatif de Camerounais.

Le programme de la rencontre de la Présidente des Focolari et de ceux qui se sentent membres du mouvement dans ces régions, débute dans un immense climat de fête où les temps d’explosion de joie et ceux de silence et d’écoute se répondent mutuellement. Il s’agit aussi de présenter à Maria Voce et Giancarlo Faletti, la diversité et la richesse des engagements des Focolari dans ces régions. En Alsace, pour favoriser les rencontres entre hommes politiques de différents partis et favoriser la recherche du bien commun, ils organisent des petitsdéjeuners où sont traitées les questions de société dans une grande liberté. La région Ouest présente son travail avec différentes Eglises et communautés ecclésiales dans le projet Ensemble pour l’Europe avec un rassemblement de 800 personnes. L’Île-de-France avec la présence d’un grand groupe très coloré d’enfants de la banlieue Est montrera une réelle fraternité tandis qu’un professeur de la banlieue Nord dira son travail avec ces élèves pour changer le climat de violence dans son établissement scolaire. Son travail de traduction de “l’Art d’aimer” en termes laïcs commence à circuler dans d’autres établissements, toujours en lien avec les élèves. Enfin tout le travail réalisé autour de la cité-pilote d’Arny dans le cadre de l’Économie de Communion apporte une touche d’espérance dans notre monde économique en déroute.

Maria Voce avait pressenti à Lourdes qu’il fallait s’attendre à voir des miracles, et cette présentation de quelques activités du Mouvement était bien dans cette ligne. Ce qui permit à Maria Voce, dans la seconde partie de répondre à des questions et de préciser sa pensée dans un grand climat de liberté et de joie.

Chants, chorégraphies entraînés par un bouillant groupe de jeunes, des plus petits aux jeunes professionnels ont entraîné la salle mais aussi la présidente dans un pas de danse final.

Éblouissant !

Jean-Michel MERLIN

Comments are disabled.