Les délégués des Focolari du monde entier réunis à Rome

C’est sur cet événement extraordinaire, la béatification de Chiara Luce Badano, première jeune des Focolari à être érigée sur les autels, le samedi 25 septembre, que s’est ouvert le rassemblement annuel des délégués des Focolari du monde entier. Difficile d’imaginer meilleure entrée en matière pour les traditionnels trois premiers jours de retraite spirituelle des délégués, venus de 78 pays pour représenter les 182 nations où le mouvement est présent. En tout, 345 personnes y participent.

La présidente, Maria Voce, a dit en introduction: “Nous voulons faire cette retraite avec Jésus, ensemble, pour faire un pas de plus vers la sainteté.” Son intervention préliminaire a été une réflexion sur la volonté de Dieu, le second point de la “spiritualité de l’unité”, choisi pour être approfondi et mis en pratique dans tout le mouvement cette année.

Il y a deux indications à mettre en actes cette année: d’une part, tendre à la sainteté, point souligné le 23 avril dernier par Benoît XVI dans une salutation aux membres du mouvement, quand Maria Voce a été reçue par le Saint Père; d’autre part, réaliser l’unité, afin de “contribuer à exaucer la prière de Jésus à son Père: ‘Que tous soient un’ (cf. Jn 17,21)”, avec pour objectif la fraternité universelle.

Parmi les diverses interventions, entrecoupées par de nombreux moments de communion joyeuse dans la salle et dans les groupes d’approfondissement, il y a eu celle du Pr Jesús Morán, philosophe et théologien espagnol: “Le oui de l’homme à Dieu puise aux racines de l’existence”. Il en ressortait “que l’homme est fait pour dire oui à Dieu, un oui qui le rend pleinement personne”, pour reprendre les propos d’un des participants.

Le même sujet a été abordé par la sociologue brésilienne Vera Araujo, sur le plan de ses répercussions dans le domaine social. Elle a relevé “les lieux où la volonté de Dieu se manifeste: dans la vie quotidienne, professionnelle, dans les signes des temps”, entre autres. Elle a également fait apparaître combien il est important de redonner vie à toutes les institutions par l’amour évangélique, “parce que c’est à travers elles que nous pouvons élargir notre tissu de relations vraiment humaines”.

Les travaux se poursuivront jusqu’au 17 octobre avec un programme riche et varié, des approfondissements sur le thème de la formation et des mises au courant sur la vie du Mouvement dans le monde. Les participants d’Asie évoqueront le regard particulier qu’ils portent sur leur continent, dans la continuité des événements vécus au début de l’année 2010, à l’occasion du voyage de Maria Voce et Giancarlo Faletti en Corée, au Japon, aux Philippines, en Thaïlande et au Pakistan.

(http://www.focolareasiatour.it/)

Photos Thoùmas Klann

– les délégués au Centre du Mouvement à Rocca di Papa

– le professeur Jesús Morán

– la sociologue Vera Araujo

– Maria Voce lors d’une pause

Comments are disabled.