Envie de révolution

Un mélange explosif : 150 gen de tout le Portugal (y compris les îles de Madère et des lointaines Açores), avec les moteurs allumés depuis environ un an, en préparation pour l’imminent Genfest qui verra 200 d’entre eux réunis à Budapest avec 12 000 autres jeunes du monde entier.  Si nous y ajoutons un lieu unique comme la cité-pilote Arco-Iris et l’additionnons à la présence spéciale de Maria Voce et de Giancarlo Faletti, voici le mélange explosif de joie et d’« envie de révolution » expérimenté le 18 août 2012.

Ce sont les jeunes des Focolari qui commencent, offrant à la présidente et au coprésident du Mouvement les nombreuses initiatives pour récolter les fonds nécessaires pour ne pas manquer le rendez-vous mondial de Budapest : un café-concert à Porto (au nord du pays) avec 300 amis, avec lesquels ils ont partagé le rêve d’un monde plus uni ; un « festival de la glace » à Faro (au sud), une journée ouverte avec plus de 700 participants ; et ensuite : ventes, lavage de voitures, jardinage, service de baby-sitting… tout est utile pour atteindre l’objectif, même s’ils tiennent à dire qu’en réalité : « Tout a été une occasion pour nouer des rapports plus vrais avec nos amis et avec beaucoup de jeunes filles et garçons qui maintenant connaissent et veulent partager avec nous l’idéal d’un monde uni ».

Un intermède musical : le groupe « Contrasto » interprète, en exclusivité, la chanson qu’il jouera à Budapest, avec 21 autres chansons gagnantes du concours ouvert exprès pour les groupes gen du monde entier. Tout de suite après, les questions fusent. Elles dévoilent leurs rêves, et vont de la crise économique et sociale au chômage, du manque d’engagement à l’individualisme… Ils veulent comprendre le sens profond de ce qu’il se passe dans le monde dans lequel ils vivent et quelle contribution ils peuvent donner.

« Dieu est Amour, toujours ! – répond Maria Voce. Lorsque Chiara Lubich, avec ses jeunes amies, a fait cette découverte, c’était la guerre, mais cette certitude était si forte que l’on surmontait les difficultés… Et, aujourd’hui, précisément cette certitude peut devenir espérance pour les autres. Voici votre contribution : en témoigner avec la vie, en mettant en évidence les valeurs de la solidarité, de l’unité. » Et Giancarlo Faletti : « Mettons en route l’imagination. La foi en Dieu Amour nous aidera à trouver de nouvelles solutions».

« Ces temps-ci, nous communiquons l’Idéal de l’unité à de nombreux jeunes – expliquent les gen de Porto –, mais nous sommes peu… as-tu un conseil à nous donner?» Maria Voce n’a aucun doute : « Ne jamais se laisser arrêter par l’idée que nous n’y arrivons pas, parce que c’est Dieu qui fait avancer les choses. Sans peur, communiquez l’Idéal de l’unité à pleines mains ! ».

« L’athéisme et l’agnosticisme sont très présents chez les jeunes – racontent les gen de Faro – même s’ils veulent fonder leur propre vie sur les vraies valeurs. Comment réussir à dialoguer, à nous rencontrer ? » « Notre idéal évangélique est universel met en évidence la présidente – . Dialoguer avec les faits, avec notre cohérence et aussi avec un langage adapté. Nous devons savoir donner les raisons de notre foi. Mais il faut le faire en vivant d’abord l’Évangile, et ensuite en trouvant les bons mots».

« Quelle est la chose la plus importante que nous devons faire, aujourd’hui, en tant que Mouvement Gen ? » « Être tous voués à cette merveilleuse cause, le monde uni – répond Maria Voce. Les nouveaux moyens de communication aident à la communion, mais attention à ne pas lâcher le radicalisme de l’amour qui est personnel, qui exige toutes nos énergies. » Giancarlo Faletti ajoute, puisant dans les origines du Mouvement Gen : « Chiara, lorsqu’elle a fondé la deuxième génération – vous les gen –, elle a parlé de « révolution évangélique » ! Aidons-nous à vivre en étant toujours cette révolution vivante ».

De l’envoyé Gustavo Clariá

1 Comment

  • Fiquei muito feliz com este encontro de Emmaus com os Gen de Portugal. O conteúdo do artigo e também as imagens da galeria de fotos nos faz intuir a grandeza e o significado deste momento para o Movimento Gen em Portugal e em todo o mundo. Para nós que fomos gen dos anos 70 é gratificante ver que a revolução proposta por Chiara avança com os desafios dos novos tempos. Obrigada também aos redatores desta notícia.

    • Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *