Le secret de l’amour vrai

Video:

Erik Hendrik: Quel est, selon toi, le secret du véritable amour ?

Chiara Lubich: L’amour véritable, le secret du véritable amour (…) consiste en ceci : l’amour dont nous parlons est celui que nous avons retenu de l’Évangile. Or, l’Évangile est la bonne nouvelle que le Christ a apportée sur la terre. C’est donc un amour qui a été conçu en Dieu et non sur la terre. Un amour donc que vivent les personnes de la Sainte Trinité. Par exemple : (on voit que) le Père aime tout le monde : il fait tomber la pluie et lever le soleil sur les méchants et sur les bons. Il aime tout le monde.

C’est donc un amour qui nous met dans l’attitude d’aimer tous nos frères, et pas seulement les membres de notre famille, nos amis ou les personnes qui nous plaisent, car il nous faut aimer tout le monde. Au cours de la journée, il nous faut prendre en considération chaque personne que nous rencontrons (afin de l’aimer).

Une deuxième exigence de cet amour – exigence qui n’existe pas sur la terre car, justement, elle vient du ciel – est celle d’aimer en premier, de ne pas attendre d’être aimés. En général, on attend d’être aimés pour aimer (à notre tour), alors qu’au contraire, il faut aimer en premier. Jésus, la deuxième Personne divine, faite homme, nous le montre : il est mort pour nous alors que nous étions encore pécheurs, ce qui signifie à coup sûr que nous n’aimions pas.

C’est aussi un amour concret, comme celui de Jésus justement, lui qui a donné sa vie. Ce n’est pas un amour sentimental, platonique, car il va jusqu’à être concret. (…) En effet, c’est un amour qui ‘se fait un’ avec l’autre, aussi bien avec celui qui souffre qu’avec celui qui est dans la joie : il partage cette souffrance et cherche à la soulager, ou bien il partage la joie.

Si l’on met en pratique cet amour dans le monde (…) – et c’est le secret du Mouvement qui l’a mis en pratique dans tous les pays du monde – généralement cet amour devient réciproque ; parce que les personnes se sentent aimées, se trouvent bien avec nous et nous demandent : « Pourquoi (agis-tu ainsi) ? » Nous leur expliquons pourquoi nous aimons. Alors s’établit un dialogue entre nous (…). Et les personnes ne sont pas toutes chrétiennes (…), très souvent elles appartiennent à d’autres religions ou sont non croyantes ; les non croyants, eux aussi, ont dans leurs gènes le concept d’aimer, la force d’aimer, car ils ont été créés par Dieu qui est amour.

Voilà un peu ce qu’est l’amour.

Comments are disabled.