Juin 2014

Jésus est le Dieu-avec-nous, l’Emmanuel (cf. Mt 1,23). Matthieu le rappelle au début de son Évangile qui se conclut par la promesse de Jésus de rester toujours avec nous, même après être retourné au Ciel. Dieu-avec-nous, Jésus le restera jusqu’à la fin des temps.

Jésus adresse ces paroles à ses disciples après leur avoir confié la mission d’aller porter son message dans le monde entier. Il savait bien qu’il les envoyait comme des brebis au milieu des loups et qu’ils rencontreraient oppositions et persécutions (cf. Mt 10, 16-22). C’est pourquoi, il ne voulait pas les laisser seuls dans leur mission. Aussi, à l’heure de son départ, promet-il de rester ! Ses disciples ne le verront plus, n’entendront plus sa voix, ne pourront plus le toucher, mais Jésus vivra au milieu d’eux, comme avant et même bien plus qu’avant. Si jusqu’alors sa présence se situait en un lieu précis, à Capharnaüm, sur le lac, dans la montagne, ou à Jérusalem, désormais Jésus sera présent partout où se trouvent ses disciples.

Jésus pensait aussi à nous tous qui devrions vivre les difficultés de chaque jour. Lui, l’Amour incarné, aura pensé : ‘j’aimerais rester toujours parmi les hommes, je voudrais partager leurs préoccupations, les conseiller, marcher avec eux sur les routes, entrer dans leurs maisons, les combler de joie par ma présence’.

Voilà pourquoi il a voulu rester avec nous, nous faire sentir qu’il était proche de nous, et nous donner sa force et son amour.

L’Évangile de Luc raconte qu’après l’avoir vu monter au Ciel, les disciples « retournèrent à Jérusalem, pleins de joie » (cf. Luc 24,52). Comment était-ce possible ? Ils avaient expérimenté la vérité de ses paroles.

Nous aussi, nous serons remplis de joie, si nous croyons vraiment à la promesse de Jésus :

« Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps. »

Ces paroles, les dernières de Jésus, marquent à la fois la fin de sa vie terrestre et le début de celle de l’Église. Il y reste présent de bien des manières : dans l’Eucharistie, dans sa Parole, dans ses ministres, dans les pauvres, les petits, les laissés pour compte…, dans chacun de nos prochains.

Nous aimons souligner une présence particulière de Jésus, indiquée dans l’Évangile de Matthieu : « Là où deux ou trois se trouvent réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux » (cf. Mt 18,20). Jésus désire, par ce mode de présence, s’établir partout.

Si nous vivons ce qu’il nous demande, spécialement son commandement nouveau, nous pouvons donc faire l’expérience de sa présence même en dehors des églises, au milieu des personnes, partout où elles vivent, au cœur du monde, n’importe où.

Ce qui nous est demandé, c’est l’amour réciproque, un amour de service, de compréhension, qui nous fait participer aux douleurs, aux angoisses et aux joies de nos frères ; cet amour, caractéristique du christianisme, qui couvre tout, qui pardonne tout.

Vivons de cette manière, afin que chacun ait, déjà sur cette terre, la possibilité de rencontrer Dieu.

Chiara Lubich

* Parole de Vie publiée en 2002.

4 Comments

  • Jesus wants to make us feel his closeness, his strength, his immense love.. About 15 days ago, I was transferred to a university hospital because of a terrific headache. In the hospital I couldn’t sleep because the small and big lumps which covered my head didn’t permit to put my head on pillow at night. Whenever my head was on the pillow, it gave me terrible pain, so I had to get up many times. But I know that all sufferings which happened to me are a much appreciated gift God gives me. So I can offer God my sufferings with great joy and I pray for our Movement, and specially for its members. It is good chance to read the Gospel and pray without being pressed for time while I am in the hospital for several days. I am sure that the Risen Lord is with me and he loves me immensely even though sufferings may be big. Thanks to his mercy, I am now healthy.

  • Grazie! La Parola è un di più semplice e chiaro che tutti possono – se vogliono – capire…
    Davvero… « pecore in mezzo ai lupi »… finchè prima o poi i lupi non divoreranno più.
    Una bella certezza è davvero quella di non essere MAI soli: « Io sono con voi tutti i giorni… » E’ vero! nella gioia, nel dolore, nella salute, nella malattia… SEMPRE.
    La vita per lodare, testimoniare… la vita per la vera Vita di « quel giorno »!!!
    Sentirsi « famiglia » in « famiglia » del mondo è bello davvero.
    Grazie.

  • Commentare la parola di vita che io ho sempre pensato fosse il mio solo modo di vivere ora non ho più niente ma il signore mi riserva sempre tante sorprese e la parola di vita ogni tanto smarrita grazie

  • Reading this Word of Life I find my long question why our world is indifferent to God. Even though all humanity is waiting for the good news that God is near to all, most of them disregard God. The reason can be summed up into 2 points. First we don’t realize that we are enveloped by the love of God. Second our way of behaving may make the truth that God loves us immensely not credible. What matters is my attitude towards God and my neighbor. If I live mutual love in the real sense, my neighbor will also realise that God is our father. What wonderful ways God gives us!

    • Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *