LoppianoLab 2014, un bilan

20141006-01Economie, gender, éducation, famille, immigration et interculture, jeu de hasard, réforme et participation politique ; entreprise qui « privilégient » les pauvres à leur profit : voilà les thèmes abordés dans les 15 laboratoires de LoppianoLab, du 3 au 5 octobre. A propos de la question du gender ou genre, la réflexion a bénéficié d’un long espace non seulement sur le problème brûlant en lui-même, mais surtout sur le partage d’histoires, de souffrances, d’expériences, dans un effort de stimuler le dialogue entre les diverses sensibilités. A propos du jeu de hasard, on a parlé des plus de 60 villes qui ont fait leur le Mouvement Slotmob, pour soutenir les responsables des bars et lieux publics qui ont refusé les slot machines (machines à sous), nombreuses ont été les initiatives sociales et culturelles en faveur du suivi sanitaire des personnes, lieux et communautés face à cette plaie. Sur le plan économique, la Virtual Expo et la rencontre sur l’Economie de Communion ont permis de dessiner une véritable carte nationale des entreprises qui adhèrent au projet EDC. De plus, au Pôle Lionello Bonfanti, est en train de démarrer le projet « La Toscane vers Expo 2015 » en collaboration avec la région de Toscane : une série d’événements préparatoires sur les thèmes du bien commun, de la biodiversité et des formes d’entreprises, de l’économie civile et du bonheur publique.

20141006-05Une Ecole Workshop de l’EDC, un Séminaire des Ecoles de Formation Politique organisé par le Mouvement Politique pour l’Unité, et les propositions de l’Institut Universitaire Sophia, ont souligné l’engagement des nombreux jeunes présents à LoppianoLab pour construire un réseau transversal sur le territoire non seulement avec les institutions et la politique, mais aussi avec le monde de l’entreprise et du travail. « Seule une société qui revient à la confiance l’un envers l’autre peut se définir vraiment civile ; seulement à ce moment nous pourrons nous dire l’un à l’autre : ‘peu importe d’où tu viens, pourvu que l’on puisse aller ensemble ‘ », affirmait Luca Gentile, directeur des éditions Città Nuova.

20141006-02Une participation inattendue pendant ces 3 jours de LoppianoLab: 3.000 présences, de fait, ont été enregistrées. Parmi elles, le premier ministre Matteo Renzi, qui a voulu faire étape à la cité pilote des Focolari au cours de la fête pour le 50° anniversaire afin d’ « apporter l’estime, l’amitié, la proximité de toutes les institutions italiennes ». Le Président du Conseil a recentré l’attention sur trois thèmes : l’unité, avant tout, qui définit le « choix Politique avec un ‘P’ majuscule », « un grand défi politique qui nait d’une intuition extraordinaire ». Le pôle industriel et le pari de l’Economie de Communion, qui constituent « un nouveau modèle pour l’économie, un paradigme économique pour notre temps », où « il est nécessaire de réfléchir sur la manière avec laquelle la crise a changé notre système de production et d’occupation ». Enfin, après avoir rappelé la définition de Loppiano du scientifique Ugo Amaldi (« ville de la confiance »), Renzi a souligné combien on a besoin de confiance aujourd’hui : « Confiance qui s’estompe non seulement dans les relations interpersonnelles, mais surtout dans le futur ».

Accueil, dialogue et respect de l’instruction afin de générer le bien commun – non seulement de l’Italie, mais de l’humanité – voilà les points que met en évidence le message vidéo du pape François, véritable surprise pour les habitants de la cité pilote et tous les participants à LoppianoLab, avec le souhait de « regarder en avant et viser haut avec confiance, courage et fantaisie ».


Photo: www.flickr.com/photos/sif_loppiano/15436576965/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *