Novembre 2014

[…] Ce qu’exprime cette Parole de l’Écriture est si important et si vital, qu’elle peut faire de nous un instrument de réconciliation et de communion.

Que dit-elle ? Avant tout qu’il n’existe qu’une seule source de vie : Dieu. L’univers naît de lui, de son amour créateur, et il en fait la demeure de l’homme.

C’est lui qui nous donne la vie et tout ce qu’elle nous apporte. Le psalmiste connaît l’âpreté et l’aridité des déserts et il sait ce que représente une source d’eau, avec la vie qui fleurit tout autour. Il ne pouvait trouver une plus belle image pour chanter la création qui jaillit, tel un fleuve, du sein de Dieu.

Et, de son cœur, s’élève un hymne de louange et de reconnaissance. C’est le premier pas à faire, le premier enseignement à tirer des paroles du Psaume : louons Dieu, remercions-le pour son œuvre, pour les merveilles de sa création et pour cet homme vivant, qui est sa gloire, seule créature capable de lui dire :

« Chez toi est la fontaine de la vie »

Mais il n’a pas suffi à l’amour du Père de prononcer la Parole par laquelle tout a été créé. Il a voulu que sa Parole même s’incarne en notre chair. Dieu, le seul vrai Dieu, s’est fait homme en Jésus, apportant sur la terre la source de la vie.

La source de tout bien, de tout être et de tout bonheur, est venue s’établir parmi nous, afin que nous l’ayons, pour ainsi dire, à portée de main. « Je suis venu – a dit Jésus – pour que les hommes aient la vie et qu’ils l’aient en abondance. » (Jn 10, 10). Il a rempli de lui chacune des parcelles de temps et d’espace de notre existence. Il a voulu demeurer avec nous pour toujours, afin que nous puissions le reconnaître et l’aimer sous les aspects les plus variés.

Nous pensons peut-être parfois : « Comme il serait beau de vivre au temps de Jésus ! » Et bien, son amour a inventé une manière de rester, non pas dans un petit coin de Palestine, mais sur tous les points de la terre : il est présent dans l’Eucharistie, comme il l’a promis. Nous pouvons boire à cette source, pour nourrir et renouveler notre vie.

« Chez toi est la fontaine de la vie »

Une autre source où puiser l’eau vive de la présence de Dieu se trouve dans nos frères et sœurs. Ne considérons pas la personne que nous aidons, surtout si elle est dans le besoin, comme redevable envers nous, mais plutôt comme notre bienfaiteur, car elle nous donne la possibilité de rencontrer Dieu. Jésus s’est en effet identifié à chaque homme dans le besoin : « J’ai eu faim […], j’ai eu soif […], j’étais étranger […], en prison […] »  (Mt 25, 31-40). Si nous l’aimons dans nos frères et dans nos sœurs nous recevons en échange son amour et sa vie, car il en est la source.

La présence de Dieu en nous est encore une autre fontaine qui ruisselle. Il nous parle sans cesse : à nous d’écouter sa voix, qui est celle de la conscience. Plus nous nous efforçons d’aimer Dieu et le prochain, plus sa voix se fait forte et domine toutes les autres. Cependant, il existe un moment privilégié qui nous permet de puiser particulièrement à cette présence en nous. C’est dans la prière, lorsque nous cherchons à établir un rapport direct et profond avec lui, qui habite au fond de notre âme. C’est comme une veine d’eau profonde qui ne s’assèche jamais mais reste toujours à notre disposition, prête à nous désaltérer à chaque instant. Il suffit de fermer un instant les volets de notre âme, de nous recueillir, pour trouver cette source, même au milieu du désert le plus aride. Jusqu’à parvenir à cette union avec lui où l’on ne se sent plus seul, mais deux : lui en moi et moi en lui. Et pourtant, par le don qu’il nous fait, nous ‘sommes un’ comme l’eau et la source, comme la fleur et sa semence.

[…] La Parole du Psaume nous rappelle donc que Dieu est la seule source de la vie, et donc de la communion parfaite, de la paix et de la joie. Plus nous nous abreuverons à cette fontaine, plus nous vivrons de l’eau vive de sa Parole, et plus nous nous rapprocherons les uns des autres, et nous vivrons comme une seule véritable famille. Alors se réalisera la suite du Psaume : « Et à ta lumière nous voyons la lumière », cette lumière que l’humanité attend.

Chiara Lubich

Parole de Vie publiée en 2002

9 Comments

  • sono agostino impicciche’ anni 64 nato a marsala il 13.7.1950 dopo questa breve presentazione vengo a raccontarmi un po’ di me .ho avuto la fortuna grazie ad un mio compagno di scuola del movimento dei focolarini.ne sono rimasto incantato quasi da subito anche perche’ il primo mio invito e’ stata la mariapoli di acireale alla quale ho partecipato dopo i vari raduni che si verificano settimanalmente a palermo,dopodiche’ sono stato invitato a partecipare al raduno mondialea rocca di papa prov.

  • Esta Palavra nos refontaliza em Deus. Ele é o Único capaz de matar a nossa sede. Em Jesus, Verbo Encarnado, somos capazes de entender que é possível beber desta Água que mata a nossa sede. Paz e Bem!

  • Quero ser uma associada do mov. focolarinho
    tenho grande estima e apresso pelo vosso lindo trabalho e estimo muito a fundadora , seio que estas já no véu , mora também no meu coração .gostaria de saber setem como eu me conectar com com vocês? a mesma desejá fazer uma caminhada beber da espiritualidade do mov. foc..e vivenciar tambem o carisma do mesmo. um forte abraço.

  • Quanto a come sia incarnato in noi il principio enunciato nella parola di vita del mese di novembre 2014, fa capire che chi abbia tentato di vivere al di fuori della cristianità, non vi è riuscito come il sottoscritto, perchè tutto ciò che l’uomo ha fatto dopo l’avvento di Cristo è una derivazione della Sua spiritualità.

  • Buen dia: Hace varios años que estamos con mi marido en lista de adopción en nuestro país pero no hemos podido concretar nuestro anhelo de ser padres. Hoy me llega a través de una amiga un articulo de unos padres felices que adoptaron gracias a Uds. quisiera por favor saber si nosotros podemos anotarnos?
    Gracias

    • Buen día Wilson!
      Para recibir en tu correo la Palabra de vida del mes, puedes inscribirte al « Boletín Focolar ».
      Lo encuentras en la página principal, abajo a la izquierda.
      Saludos!

    • Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *