Décembre en Slovénie


slov4En Slovénie, l’atmosphère de Noël commence à se faire sentir dès début décembre. Dans les communautés des Focolari, beaucoup ont appris à faire des couronnes de l’Avent, pour ensuite les vendre et offrir le bénéfice à la solidarité.
Le 6 décembre, on fête ici saint Nicolas, qui apporte des sacs remplis de cadeaux. C’est l’occasion de faire expérimenter aux familles dans le besoin l’inventivité de la Providence, en récoltant et redistribuant entre tous ce qui n’est pas toujours nécessaire. Un échange durant lequel, en se détachant de cet objet cher pour le faire devenir don pour autrui, on expérimente la joie typique qui naît dans le fait de donner.
Pendant que quelqu’un des différentes communautés va remettre aux aides humanitaires de la région le bénéfice des « couronnes », les Jeunes pour un Monde Uni, comme tous les ans, se rendent à l’Arche (le Mouvement de Jean Vanier), pour une expérience singulière de partage. Dans d’autres localités, ils vont visiter le centre pour mères seules, leur apportant chaleur et joie. Les dates de ces initiatives sont d’abord postées sur Facebook, pour inviter d’autres jeunes à participer. Ainsi, ils se retrouvent nombreux pour récolter et apporter des cadeaux.

slov3Quant aux plus petits, ils s’organisent pour offrir, dans la rue, les figurines de l’Enfant Jésus qu’ils ont fabriquées. Ce n’est pas une vente. Ils le font pour attirer l’attention sur la véritable signification de Noël. Mais beaucoup leur laissent quelque chose, qu’ils donnent ensuite aux enfants pauvres. Pour cette action, ils choisissent en général les centres commerciaux, mais ils vont aussi dans les logements pour personnes âgées, chez la parenté, les voisins, aux messes de minuit. Avec leur joie contagieuse, ils ont aussi appris à arrêter les passants dans la rue. Même le maire s’arrête vers eux. Dans un centre commercial où les Gen 4 sont présents, les plus grands (Juniors pour un Monde Uni) en profitent pour faire une flashmob de Noël, donnant main forte aux petits qui réussissent ainsi à distribuer 125 figurines.

Dans 18 localités slovènes, une date est aussi fixée pour se préparer à Noël: toute la communauté locale, avec la participation de 1300 personnes en tout, dont un évêque. Dans une communauté, on veut aussi vivre ensemble le jour de l’Épiphanie, en rendant visite à l’Enfant Jésus dans une vieille église sur la colline. À travers un sentier dans la forêt, les Mages, qui à leur tour suivent l’étoile, accompagnent le groupe. Durant le trajet, ils rencontrent le roi Hérode qui prie les Mages de retourner chez lui après avoir trouvé l’Enfant. Mais voici qu’un ange leur apparaît pour les inviter à rentrer par un autre chemin. Tout le groupe fera de même, en choisissant un parcours alternatif. Après cette représentation vécue personnellement, personne n’oubliera comment l’Enfant Jésus a été sauvé de la colère d’Hérode.

Les représentations de Noël des deux écoles maternelles slovènes ont été significatives, inspirées par la pédagogie de l’unité: « Rayon de Soleil » de Škofja Loka et « Jurček » de Grosuplje. Cette dernière s’est tenue dans le Centre culturel de la ville. Même si beaucoup de personnes présentes se déclarent non croyantes, le climat est intense et participatif. Avec une grande attention, tous suivent le récit scénique de la Nativité de Jésus et ils sont ensuite nombreux à s’unir aux enfants pour chanter et, à la fin, à ne plus vouloir quitter la salle.

No comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *