Mexique: les focolari se mobilisent

Visita da área afetada de Jojutla O presidente Enrique Peña Nieto visitou Jojutla, Morelos, um dos municípios mais afetados após o terremoto de 19 de setembro. Foto Victro Hernandez


 IMG-20170926-WA0005“Dès les premières secousses, beaucoup d’entre nous, tout comme la grande majorité du peuple mexicain, se sont mobilisés, même si pris dans un mouvement d’effroi et de précipitation, pour accueillir les demandes d’aide qui arrivaient de tous les quartiers de la ville de Mexico et d’autres localités à l’intérieur des terres frappées par le tremblement de terre. Partout s’est manifesté  un profond sens de solidarité. Les hôtels ont ouvert leurs portes à tous ceux qui avaient perdu leur maison, médecins et psychologues offrent gratuitement leurs services ; il ne manque jamais une famille pour servir une soupe chaude. Des centaines de bénévoles travaillent dur et sans répit; ce sont des civils qui, encore quelques heures avant, travaillaient comme employés, commerçants ambulants, mères de famille et ouvriers.
Une fois de plus on constate qu’à la suite d’une tragédie, la vraie nature mexicaine se révèle, sans perdre espoir : elle sait communiquer joie et enthousiasme, même dans les moments les plus sombres. Des foules de gens se mettent au service par des actions simples et astucieuses,  renvoyant ainsi l’image d’un peuple  vivant qui, tel un géant, se relève des décombres.

IMG-20170926-WA0007Différents membres de notre communauté ont offert leurs services, spécialement à Puebla, Morelos, Chiapas et Oaxaca, ville où les secours sont arrivés plus lentement. Une famille de Mexico a organisé une collecte dans sa propre maison et s’est ensuite rendue à Morelos pour distribuer des aliments et des denrées de première nécessité aux plus démunis. Les jeunes de la Cité pilote « le Diamant » se sont rendus à Contla, une ville de l’état de Puebla durement frappée par le tremblement de terre. Ils ont remué les décombres, déchargé et distribué des vivres tout en consolant ceux qui avaient tout perdu. Pour rejoindre cette communauté, située dans une région d’accès difficile, ils ont traversé un fleuve et franchi un profond ravin à l’aide d’un pont improvisé réalisé avec des cordes. Simultanément le groupe Economie de Communion a organisé des secours à Sant’Antonio Alponocan, une autre communauté de cette région.
Enfin, pour coordonner les aides, nous avons créé à Mexico un comité d’urgence qui a engagé un recensement des dommages et des nécessités, pour organiser une collecte de biens matériels et rechercher des compétences.
IMG-20170926-WA0001En ces moments difficiles nous avons toujours à l’esprit, et c’est pour nous une source de courage et de consolation, les paroles que la Vierge de Guadalupe, sur le mont Tepeyac, a demandé de garder toujours en mémoire à San Juan Diego : « Mets-toi cela dans le cœur mon enfant : ne crains pas. Ne suis-je  pas près de toi, moi qui suis ta Mère? Ne te trouves-tu pas dans mon ombre, sous ma protection ? Ne suis-je pas la source de ta joie ? N’es-tu pas dans les plis de mon manteau, dans mes bras?  Que te faut-il de plus ? “
Comme Mouvement des Focolari nous avons renouvelé notre engagement en redoublant d’amour et de fraternité  pour la reconstruction matérielle et spirituelle de notre cher Pays ».

Mexico, le 25 septembre 2017

 

2 Comments

  • Muy buenas noches quisiera poder visitar la comunidad de Puebla y quedó al pendiente de sus comentarios.

    • Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *