Tracer dans la foule des chemins de lumière


ChiaraLubich_3marzo2018

Voici le grand attrait
de notre époque :
s’élever jusqu’à la plus haute contemplation
en restant au milieu du monde,
homme parmi les hommes.

Mieux : se perdre dans la foule
pour qu’elle s’imprègne de Dieu,
comme s’imbibe
le pain trempé dans le vin.
Mieux encore :
associés aux projets de Dieu
sur l’humanité,
tracer dans la foule des chemins de lumière,
et partager avec chacun
la honte, la faim, les coups, les joies brèves.

Car ce qui attire,
en notre temps comme en tout temps,
est ce que l’on peut imaginer
de plus humain et de plus divin :
Jésus et Marie.
Le Verbe de Dieu, fils d’un charpentier.
Le trône de la sagesse, mère de famille .

 

Chiara Lubich: Tiré de Pensée et spiritualité, Nouvelle Cité Paris, 2003, p. 231

No comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *