François dans les Pays Baltes


Le voyage apostolique du Pape François en Lituanie, Lettonie et Estonie, prévu du 22 au 25 septembre, sera sa prochaine étape internationale, à l’occasion du centenaire de la première déclaration proclamant ces trois Pays Baltes indépendant de la Russie. On retiendra parmi les événements les plus significatifs: à Vilnius (Lituanie), la prière au Musée de l’Occupation et des Droits de Liberté, connu sous le nom de Musée des Victimes du Génocide, la rencontre œcuménique à Riga (Lettonie) et sa visite aux assistés des Œuvres de Charité de Tallin (Estonie)

Particulièrement symbolique l’étape prévue au Musée du Génocide, ainsi appelé parce que depuis 1944, année où la Lituanie revint sous le contrôle de l’URSS, il était occupé par la police secrète de l’Union Soviétique , et cela jusqu’en 1991, lorsqu’elle retrouva son indépendance. Cet édifice, qui servait à héberger les fonctionnaires du Comité pour la Sûreté d’État,  tenait aussi lieu d’interrogatoire  et de prison pour les opposants politiques au régime communiste.Mais l’histoire des atrocités qui s’y sont déroulées  remonte encore plus tôt,  lorsque, en 1941, les nazis envahirent la Lituanie et que le bâtiment fut réquisitionné comme quartier général de la Gestapo. Entre 1941 et 1944, on compte, pour la seule ville de Vilnius, environ 100 000 exécutions, soit le tiers des habitants de la ville, juifs pour la plupart. C’est précisément pour rappeler ces horreurs de l’occupation, que le Gouvernement a voulu transformer l’édifice en un lieu de mémoire.

 Au cours des diverses étapes de son voyage, le Pape rendra hommage à l’histoire douloureuse d’un peuple qui, malgré les persécutions, est resté profondément ancré dans ses racines chrétiennes.

 

No comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *