Il y a cent ans s’achevait la Grande Guerre


Le 11 novembre on célèbre le centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale, suivie de la Conférence de Paix de Paris (18 janvier 1919 – 21 janvier 1920). Mais durant au moins cinq ans dans toute l’Europe continueront des révolutions violentes en tout genre: en Finlande tout comme en Anatolie, au Caucase et en Irlande, en Allemagne et en Grèce.

 « Les guerres sont toujours tragiques », a déclaré le Président de la République italienne Sergio Mattarella, le 4 novembre dernier, reprenant les propos de l’écrivain Claudio Magris : chaque pays pensait donner une belle petite leçon à son ennemi le plus proche, en en retirant des avantages territoriaux ou autres. Personne n’imaginait que cette guerre puisse être aussi terrible, ni durer aussi longtemps. En ces temps où soufflent encore une fois  des vents de guerre, que la célébration de  ce centenaire nous incite à persévérer dans le processus d’intégration et d’unification européenne, uniques garanties en vue d’une paix durable ».

No comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *