Evangile vécu: expérimenter la paix véritable


Agir en première personne et redonner vie aux relations blessées dans le tissu urbain.

Passage à tabac
Depuis qu’a commencé au Mexique la lutte au trafic de drogues, on dénombre de nombreuses victimes et ce ne sont pas toujours des voyons. Il y a quelque temps, alors que je rentrais de l’école, un garçon m’a approché pour me demander une cigarette. Des policiers ont surgi et nous ont fouillés. Ils ont commencé à frapper ce jeune et à l’insulter, le laissant au milieu de la route ensanglanté et blessé. J’ai assisté impuissant. Je l’ai aidé à se relever et je lui ai donné la petite monnaie que j’avais en poche. Il m’a pris dans ses bras et m’a dit : « Avec cet argent, ma famille va pouvoir manger aujourd’hui ».
(Abraham – Mexique)

Échange de lettres
Avec les enfants du catéchisme, nous avons approfondi les œuvres de miséricorde. Pour les mettre en pratique, nous avons pensé écrire à des femmes en prison. J’ai présenté le projet au directeur de la prison qui a immédiatement refusé. Après s’être consulté auprès d’autres personnes, il a été convaincu de la qualité du projet qui aurait pu avoir des effets positifs sur ces femmes. L’échange a donc été approuvé et depuis lors, les enfants se sont mis au travail, préparant des dessins et des lettres à remettre aux détenues.
(Prisca – Suisse)

Bazar
Je connaissais des familles pauvres et je voulais les aider. Au bureau, une collègue me demande si j’étais intéressée par des vêtements usés en très bon état et par les jouets de ses enfants qui avaient déjà grandi. Je lui parle de mon souhait, et elle-même implique d’autres personnes. Bref, nous avons recueilli beaucoup d’affaires dans un garage, que nous avons données ou vendues dans un bazar. Grâce aux recettes, nous avons aidé de nombreuses familles en difficulté. Un autre collègue, qui est habituellement très grincheux, a dit qu’ après cette expérience nous ne pouvions pas nous arrêter. Nous continuons à chercher autour de nous pour voir qui nous pouvons aider.
(R.A.R. – Brésil)

propos recueillis par Chiara Favotti

2 Comments

  • Molto bella e interessante questa nuova « veste » di Mariapoli. La trovo adatta al momento attuale sempre più lanciato nel web. Alcune domande: c’è da dare un contributo di « abbonamento » come era per il cartaceo, in quanto sono un abbonato da parecchi anni? Si può passare ad altre persone il contenuto di certi articoli interessanti e provocatori? Si può contribuire con qualche esperienza/articoli da parte di estranei alla rivista? Un grazie di tutto cuore e ancora un forte complimento per questa nuova « rivista ». Padre Carlo Baldessari, un religioso pavoniano

    • Gentile Padre Carlo, grazie di cuore per il suo commento. Il notiziario Mariapoli è online, è gratuito ed è disponibile per tutti coloro che visitano il sito http://www.focolare.org, pertanto può invitare chiunque a visitare il nostro sito, leggere il notiziario Mariapoli online, rilanciare e condividere gli articoli grazie al menù dei social che si trova (menù a comparsa) sulla destra del sito. Aspettiamo anche i vostri commenti, suggerimenti e critiche.
      Se lo desidera, può inviarci esperienze e/o articoli legate alla vita del movimento dei Focolari all’indirizzo ufficio.comunicazione@focolare.org
      Per chi volesse invece contribuire a sostenere questo lavoro, offriamo la possibilità di inviare un contributo a mezzo bonifico bancario sul conto corrente intestato a:
      PAFOM – Notiziario Mariapoli
      Unicredit Ag. di Grottaferrata (RM) – Piazza Marconi
      IBAN: IT 94 U 02008 39143 000400380921
      BIC: UNCRITM1404

      A presto
      Ufficio comunicazione del Movimento dei Focolari

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *