Grève pour le climat

Progetto senza titolo

Les Juniors pour un Monde Uni du Mouvement des Focolari et Prophetic Economy adhèrent à « FridaysForFuture », l’initiative mondiale pour la protection de l’environnement lancée par Greta Thunberg.

IMG 0086Ce matin, dans le jardin du Centre International du Mouvement des Focolari à Rocca di Papa (Italie), la présidente des Focolari, Maria Voce et le coprésident Jesús Morán ont planté un arbre (direct facebook de l’événement) pour soutenir l’initiative internationale #FridaysForFuture promue par Greta Thunberg, la suédoise de seize ans qui est devenue en peu de temps leader en matière d’écologie.

Le monde a commencé à la remarquer quand, au début de l’année scolaire, à l’automne dernier, Greta a décidé de faire la grève de l’école tous les vendredis matin pour organiser un sit-in devant le Parlement de Stockholm. Son but était de protester contre l’incapacité des dirigeants politiques à adopter une position claire au sujet de toutes les questions relatives à l’environnement.

Fin janvier, à Davos, en Suisse, elle s’est retrouvée dans le collimateur des médias mondiaux lorsqu’elle a pris la parole devant les grands noms de la planète au World Economic Forum (Forum Économique Mondial ): « Vous détruisez mon avenir, je ne veux pas que vous espériez, je veux vous voir en train de paniquer.»

Les Juniors pour un Monde Uni (Mouvement des Focolari) et Prophetic Economy ont également décidé de se joindre à l’initiative internationale prévue aujourd’hui, vendredi 15 mars, pour demander avec force que les conventions internationales en matière de protection de la planète soient respectées, que l’on cesse de parler et qu’on agisse avec détermination.

« Les prises de position de nombreux politiciens montrent que l’approche top-down (descendante) ne suffit pas , explique Luca Fiorani, coordinateur d‘EcoOne, le réseau international des opérateurs des Focolari dans le domaine de l’écologie et du développement durable. Les grandes conférences internationales sur le climat à l’ONU montrent qu’il est difficile de prendre des décisions communes pour lutter contre le réchauffement climatique. C’est ainsi que des approches bottom-up (ascendantes) entrent en jeu, c’est-à-dire celles par lesquelles la population pousse les puissants à prendre des décisions efficaces pour éviter le changement climatique. L’initiative de ces jeunes est donc très importante, car ce sont eux qui en feront le plus les frais à l’avenir. Il est donc important que les enfants se mobilisent au niveau mondial et qu’ils fassent bouger les consciences . Si nous n’agissons pas maintenant, il sera peut-être trop tard dans 20 ou 30 ans.

Même le pape François le rappelle souvent. Il suffit de lire sa lettre sur le Carême, centrée sur la conversion écologique : prier, jeûner, faire l’aumône, mais avec, en toile de fond, le souci de protéger la création ».

Sans oublier que l’engagement des Juniors des Focolari en vue d’atteindre l’objectif « Faim Zéro », va précisément dans le sens de l’initiative de Greta Thunberg.

Lorenzo Russo

3 Comments

  • Sono andata un fine settimana al mare (a Terracina LT) e caminando sulla sabbia, per il lungo mare, sono rimasta scandallizzata del volume di plastica sparsa dapertutto! Dai grossi bidoni fatti di plastica grossa e altri cose di metalo pesante e una infinità di botoglie, tappi di botiglie e roba varia. Ero soggetta a giudicare il comune e i cittadini di li. Ma, ho capito che, si mi sono scomodata, toccava a me intervenire. Cosi, ho cominciato a raccogliere al meno i rifiuti più grossi e portarli vicino ai cestini, che ci sino sul marciapiedi (nella speranza che portassero via)! Cosi è: Non aspettare! Tocca a me, tocca a noi fare qualcosa per il pianeta terra (subito!)!!!

  • Grazie Lorenzo ! E’ molto importante che noi- adulti -diamo spazio, ascolto e aiuto alle nuove generazioni.
    Gli piccoli atti del quotidiano : comprare senza plastica, scegliere i mezzi pubblici, rinunciare all’aerio in Europa, diminuire l’uso del make-up per essere coerente con noi stessi, comprare second hand, ….tutto questo l’ho imparato dalla terza generazione (10-17 anni). E’ vero che siamo in un’epoca – non solo della quaresima!- della rinuncia. Me lo diceva un’esperta in comunicazione.
    Ma poi anche andare verso la gente, essere più attente a chi è solo… Ora mi preparo per andare a #fridaysforfuture!

    • Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *