‘’Mineurs : aider à leur développement, favoriser leur bien-être’’

Progetto senza titolo 2 3

Un projet de formation continue avec des cours pour éducateurs et parents organisés par les Focolari

Les premiers cours commencent en Italie en 2014, mais dès l’année suivante, ils sont également organisés dans le monde entier. Ce sont les parcours de formation pour la protection des mineurs organisés par le Mouvement des Focolari et destinés aux éducateurs et animateurs, mais aussi aux parents et à la communauté plus au large. L’objectif est celui de ‘’créer des réseaux’’ afin de potentialiser la capacité de prévention. ‘’Plus nous sommes formés et sensibilisés, plus nous sommes en mesure de prévenir des situations de violence’’ dit Viviana Colonnetti, psychologue et psychothérapeute, pour les Focolari, membre de la Commission pour le Bien-être et la protection des mineurs et une des coordinatrices des cours. Nous l’avons interviewée.

Quelles est la vision de l’enfant qui inspire les activités de formation du Mouvement ?
‘’C’est la vision que nous a transmise Chiara Lubich, fondatrice des Focolari : l’enfant au centre de nos activités est un autre Jésus à accueillir, une personne à aider dans son développement et dans son bien -être. C’est la vision de l’Évangile qui amène à reconnaître la dignité de chaque personne et à promouvoir la formation intégrale de l’homme’’.

TAPA CUSTODIAR FINAL WEBQuelles sont les compétences requises aux adultes à qui des mineurs sont confiés ?
‘’Il est indispensable qu’ils soient des personnes ayant un équilibre affectif et émotionnel, capables d’écoute et d’empathie, capables de gérer des groupes d’enfants et éventuellement des conflits, qu’ils sachent travailler en équipe, qu’ils aiment jouer et être avec les jeunes’’.

Des notions de type juridique sont-elles données concernant le rapport avec les mineurs ?
‘’Il existe des règles internes déjà insérées dans les Lignes directrices et elles sont valables pour tout le Mouvement des Focolari et d’autres aspects légaux doivent au contraire s’adapter aux pays en particulier. Ces réglementations sont traduites en bonnes pratiques, c’est-à-dire en comportements positifs et efficaces, à appliquer, et nous indiquons également quelques comportements à éviter, parce qu’ils peuvent être source de situations dangereuses’’.

Le cours affronte-t-il également le thème du rapport avec les parents des mineurs ? Quel type de relation veut-on instaurer ?
‘’Avec les parents, on veut faire un pacte éducatif, comme le dit le Pape François, travailler ensemble pour le bien de l’enfant, comme un corps unique. C’est ainsi qu’au début des activités, nous proposons aux parents une rencontre au cours de laquelle structurer ensemble le programme de l’année, afin que les enfants puissent recevoir de leurs assistants/animateurs, les mêmes messages donnés en famille. En outre, nous proposons aux parents de participer à quelques-unes des activités. Nous essayons de soutenir les enfants et les adolescents dans leurs propres difficultés, d’où l’importance du dialogue et du travail en commun avec les parents’’.

UnknownLa formation se limite-t-elle au cours de base ?
‘’Pour les personnes qui dans le Mouvement sont chargées de s’occuper des enfants et des juniors, ces moments éducatifs font partie d’une formation continue plus ample, qui s’alimente constamment avec les sujets inhérents au thème des mineurs. De plus, nous avons commencé à travailler aussi avec les parents et avec les communautés, car nous avons compris que c’est le tissu qui peut garantir la prévention des violences sur les mineurs, parce que, au-delà des activités, c’est la communauté qui soutient ses membres. Et nous avons obtenu des résultats très positifs.

Parmi les interlocuteurs du Mouvement, il y a aussi les institutions, les associations et les paroisses. Pour eux, un outil spécifique a-t-il été pensé ?
‘’Le livre ‘’Protéger l’enfance’’ naît de l’expérience des cours ouverts à la société, aux associations, aux paroisses, aux centre sportifs et aux organisations intéressées par le type de formation que nous proposons avec notre vision anthropologique. L’an passé, il a été publié en Argentine, par la maison d’édition Ciudad Nueva, qui nous a proposé de recueillir tout le matériel des cours en un volume, afin de pouvoir arriver aussi à ces institutions qui n’ont pas de contact direct avec le Mouvement. A chaque présentation suit un workshop qui nous permet de parler avec des professionnels, des éducateurs, et d’autres personnes que, autrement , nous ne pourrions rejoindre. Le livre est sorti depuis peu au Brésil et en automne, il sera publié en Italie.

Claudia Di Lorenzi

2 Comments

  • Potrei essere messa al corrente quando uscirà questo libro in italiano? È prevista anche la traduzione in altre lingue, come il francese e l’inglese? Grazie!

    • Buon pomeriggio Elena. Per ora non c’è una data per la pubblicazione del libro in Italia, ma dovrebbe essere per il prossimo autunno. Per ora non sono previste le pubblicazioni in inglese e francese ma si spera si riesca a farlo quanto prima. A presto.
      Ufficio comunicazione Movimento dei Focolari

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *