Évêques « A l’école de l’Esprit Saint »

© CSC audiovisivi


Un message du Pape François, suivi par une salutation de la Présidente des Focolari, Maria Voce, ont ouvert à Trente le congrès « Un Charisme au service de l’Église et de l’humanité » auquel ont participé 7 cardinaux et 137 Évêques, amis des Focolari, venus de 50 pays différents.

© CSC audiovisivi

« Il est bon, pour les évêques aussi, de se remettre toujours à l’école de l’Esprit Saint ». C’est avec cette sollicitation du Pape François que s’est ouvert ce matin à Trente, le congrès international « Un Charisme au service de l’Église et de l’humanité » auquel participent 7 Cardinaux et 137 Évêques, amis du Mouvement des Focolari, en représentation de 50 pays. A l’occasion du centenaire de la naissance de Chiara Lubich, le congrès souhaite approfondir la signification et la contribution du charisme de l’unité des Focolari au service de l’Église et de l’humanité.

Une délégation des participants a été reçue le 6 février dernier en audience par le Saint Père qui a affirmé « Vous m’avez apporté la joie, allez de l’avant ! ».

Dans son message lu ce matin par l’archevêque de Bangkok, le cardinal Francis X. Kriengsak Kovithavanij, le Pape François a affirmé que les dons charismatiques comme celui de la spiritualité des Focolari sont « co-essentiels, avec les dons hiérarchiques, pour la mission de l’Église ». « Le charisme de l’unité – continue le souverain pontife – est une de ces grâces pour notre temps qui connaît un changement de portée historique et requiert une réforme spirituelle et pastorale simple et radicale, qui reporte l’Église à la source toujours nouvelle et actuelle de l’Évangile de Jésus ».

Le Pape encourage les Évêques présents à vivre eux aussi les points cardinaux de la spiritualité de Chiara Lubich : l’engagement pour l’unité ; la prédilection de Jésus crucifié comme unique boussole ; le fait de se faire un « à commencer par les derniers, les exclus, par ceux qui sont rejetés, pour leur apporter la lumière, la joie, la paix » ; l’ouverture « au dialogue de la charité et de la vérité avec chaque homme et chaque femme de toutes cultures, traditions religieuses, convictions idéales afin d’édifier dans la rencontre, la civilisation nouvelle de l’amour » ; à l’écoute de Marie de qui « on apprend que ce qui a de la valeur et demeure, c’est l’amour » et qui enseigne comment porter aussi aujourd’hui au monde, le Christ « qui vit ressuscité au milieu de ceux qui sont un en son nom ».

Maria Voce, Présidente du Mouvement des Focolari, dans un message vidéo a souligné le fait que cette spiritualité veut être – comme le dit le titre de ce congrès – « au service de l’Église et de l’humanité ». Dans une époque dans laquelle « il y a des défis à relever pour l’Église dans toutes les régions du monde » – a affirmé la Présidente des Focolari – « nous sommes appelés à une nouvelle inculturation de l’Évangile de Jésus, qui sache tirer profit de l’expérience du passé, en la reformulant de façon prophétique pour notre époque. Pour cela, il faut aussi nous ouvrir et découvrir la force de nouveau innovatrice qui existe dans les nombreux nouveaux charismes présents dans l’Église d’aujourd’hui ».

« La réalité des Évêques amis du Mouvement des Focolari » – a affirmé la Présidente – veut réellement promouvoir « un style de vie de communion entre Évêques catholiques du monde entier, mais aussi entre Évêques de différentes Églises » et contribuer ainsi « à rendre la collégialité toujours plus effective et affective ».

Le programme continuera dans l’après-midi avec la visite des participants à l’exposition « Chiara Lubich – Ville monde » » à la Galerie Bianca à Piedicastello. A 17:15, en l’église Santa Maria Maggiore, ils participeront à l’événement artistique « Du Concile de Trente à Chiara née à Trente ». A 19:15, au Centre Mariapolis de Cadine, aura lieu la messe présidée par Mgr. Lauro Tisi, Archevêque de Trente.

Demain, dimanche 9 février, à 10:00 dans le Dôme de Trente, aura lieu la concélébration de la messe. Présidée par le cardinal Francis Xavier Kriengsak Kovithavanij et ouverte par la salutation de l’Archevêque de Trente, elle sera transmise en direct par TV2000 et en streaming sur le site www.centenariolubichtrento.it. Ensuite, ils seront accueillis à la Salle Depero du palais de la Province par les Présidents du Conseil Provincial, Walter Kaswalder et par l’Adjoint Provincial, Maurizio Fugatti, et par le Maire de Trente, Alessandro Andreatta, pour une salutation adressé aux autorités locales.

Le congrès continuera ensuite, du 10 au 12 février, à Loppiano (Florence), dans la cité-pilote internationale du Mouvement des Focolari. En collaboration avec le « Centre Evangelii Gaudium », de l’Institut Universitaire Sophia de Loppiano, on y parlera de quelques thèmes d’actualité pour l’Église et la société d’aujourd’hui par le biais de conférences, de tables rondes et de moments de dialogue. Parmi les sujets au programme : « L’Église et les défis actuels » avec la participation d’Andrea Riccardi, historien et fondateur de la Communauté de Saint Égide ; « L’Église se fait dialogue » avec l’approfondissement de quatre dimensions de la vie de l’Église : l’annonce du kérygme, dans la communion, le dialogue et la prophétie. Chaque jour sera enrichi par le témoignage de Cardinaux et d’Évêques de différentes régions du monde.

Voici le texte du message du pape François

Voici le texte du message vidéo de Maria Voce

Info et contacts :
Ufficio comunicazione Focolari : ufficio.comunicazione@focolare.org
Anna Lisa Innocenti- +39 338 3944209

1 Comment

  • Incontro molto interessante soprattutto per il periodo storico che stiamo vivendo. La cosa dovrebbe essere divulgata di più a tutti i laici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *