Chiara Lubich et Rome : un lien d’amour


Dans la capitale italienne, une soirée a été dédiée à la fondatrice des Focolari et à sa relation étroite avec Rome dont elle était devenue citoyenne d’honneur il y a vingt ans. Le livre « Conversations. En liaison téléphonique » a également été présenté.

Le 22 janvier est un jour important pour Rome, non seulement parce que c’est l’anniversaire de Chiara Lubich, née en 1920 – et dont le centenaire est célébré cette année – mais aussi parce que le 22 janvier 2000, en plein jubilé, le maire de Rome de l’époque, Francesco Rutelli, a voulu lui accorder la citoyenneté d’honneur. À cette occasion, Chiara a rappelé que le nom de Rome, lu à l’envers, est « amor ». D’où sa vision d’une capitale envahie par l’amour évangélique à travers ce qu’on a appelé plus tard l’opération « Rome-Amor ». A partir de ce 22 janvier 2000, une nouvelle phase a commencé pour la communauté des Focolari à Rome, par un engagement et un témoignage plus importants pour la ville.

Vingt ans après cet événement, le 22 janvier 2020, on s’est rappelé de Chiara en lui consacrant une soirée. « Je pense qu’il y a un élément de l’expérience de Chiara à relier à l’expérience de Saint Paul, tous deux devenus citoyens de Rome », a déclaré l’ancien maire Francesco Rutelli. Chiara a mentionné Saint Paul à plusieurs reprises et ce lien entre les deux a une force et un symbolisme extraordinaires. Et c’est à partir de ce 22 janvier 2000 que Chiara a pris l’engagement de se consacrer plus et mieux à Rome, incarnant partout l’amour réciproque. Quoi de plus beau que faire nôtres aujourd’hui ces paroles ».

Au cours de la soirée, le livre « Conversations. En liaison téléphonique » de Michel Vandeleene, qui contient 300 pensées spirituelles de Chiara, a également été étudié en profondeur. Des textes qu’elle communiquait, en se connectant périodiquement par conférence téléphonique, d’abord depuis la Suisse (d’où le nom de Liaison CH), avec les centres les plus importants du Mouvement des Focolari disséminés sur les cinq continents, une occasion aussi de faire participer le monde entier aux événements et aux nouvelles de la vie du Mouvement dans le monde. « Nous nous trouvons à la source d’une sorte de journal personnel et communautaire dans lequel l’expérience de Chiara est liée à la vie des membres du Mouvement », a déclaré la professeure Maria Intrieri, professeure d’histoire ancienne à l’Université de Calabre (Italie) ; « il y a une double typologie : la grande histoire de Chiara et de son Œuvre dans l’Église et avec l’Église dans les rues du monde, mais il y a aussi la micro-histoire, les petites expériences, les rencontres qu’elle a faites au Centre international des Focolari, ses voyages, une lettre qui lui venait d’un enfant. Chiara le faisait pour être de plus en plus une seule famille ».

« Nous nous rendons compte que les deux termes – conversation et liaison- cachent des racines très profondes : être au même endroit et être liés ensemble », a déclaré la professeure Cristiana Freni, professeure de philosophie du langage à l’université salésienne. C’est ce que Chiara désirait faire dès 1980: se sentir membres d’une même famille et établir des liens profondément ontologiques grâce aux Liaisons CH. De cette manière, une foule peut devenir un peuple ».
Michel Vandeleene a souligné l’importance du langage utilisé dans les pensées spirituelles de Chiara : « le vocabulaire d’une personne reflète son âme et en voyant le vocabulaire de Chiara, on voit une personne ouverte, joyeuse, évangélique et tenace. L’utilisation des paroles par une personne permet de comprendre beaucoup de choses à son sujet. Pour elle, le mot douceur renvoie à l’union avec Dieu ou à la présence aimante de Dieu au milieu de nous. En remplissant cet index, j’ai été frappé par la vision du christianisme de Chiara : une religion positive, fascinante, qui ne peut qu’entraîner ».

Enfin, le réalisateur Marco Aleotti a expliqué ce qu’est aujourd’hui la Liaison CH. « Depuis la mort de Chiara, nous nous sommes demandé : qu’est-ce-qui se passera avec la liaison CH ? Tous les deux mois, nous continuons à la réaliser et tout le monde peut s’y connecter sur le web. Les réactions qui nous parviennent après la diffusion en direct sont le témoignage de diverses personnes qui continuent à vivre la même expérience d’être une unique famille comme lors des liaisons avec Chiara ».

Lorenzo Russo

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *