« Nous vivons un temps de grâces ! »


Voici les paroles prononcées par Jesús Morán, coprésident du mouvement des Focolari, lors de l’homélie de la messe célébrée à huis clos et transmise par streaming le 14 mars 2020.

(…) Au cours de ces dernières semaines – entre autre de Carême déjà bien avancé – une pensée commençait à envahir mon âme : la vanité de toute chose, la précarité de notre intelligence pour comprendre en profondeur la réalité, la vie, le cours de l’histoire. En effet, il a suffi d’un virus, d’un micro-organisme acellulaire, pour mettre en péril tous nos grands raisonnements et nos sécurités, nos plans économiques, nos stratégies politiques ; pour déclencher la panique au niveau mondial et mettre en évidence les misères de la fameuse mondialisation. Comme le titrait un journal il y a quelques jours, utilisant le jargon du football Coronavirus 1 – Globalisation 0. C’est la triste vérité.

Quand je pensais à ce qui a été écrit ces dernières années sur le phénomène de la culture à notre époque, aux innombrables analyses et contre-analyses sur le devenir de l’histoire, etc., etc., un sentiment de consternation et de tristesse me saisissait, presque paralysant. C’est alors que je suis arrivé à une redécouverte fantastique : la Révélation, la Parole de Dieu adressée à l’homme avec les mots et l’intelligence de l’homme ; la pensée de Dieu en des mots humains sur les profondeurs de la vie et de l’histoire ; une parole pleine de sens. En effet, je pense que seule la Parole de Dieu nous donne des réponses pour ce moment que nous vivons, car elle seule détient une sagesse éternelle qui va au-delà du temps sans perdre sa signification. À la lumière de la Révélation, nous nous apercevons d’un fait d’autant plus surprenant que paradoxal : que nous sommes en train de vivre un temps de grâce.

Sagesse ! Voici la véritable clé. C’est vraiment le moment de la sagesse, un temps pour la sagesse ; une vue de la réalité qui voyage sur d’autres registres, devenue aujourd’hui extrêmement impérative et indispensable. (…)
Une sagesse qui amène à une intelligence de la réalité éclairée par l’amour et qui, précisément pour cette raison, déclenche un formidable mouvement de fraternité. Dieu peut vraiment faire des choses merveilleuses, même au milieu du mal. Il le renverse par dessein d’amour.

Chiara, avec sa vie, a traversé près d’un siècle, et elle l’a fait comme un fleuve de sagesse qui a irrigué la terre. Attentive aux événements de l’histoire, elle ne s’est pas arrêtée à la surface des choses ; elle est allée en profondeur et en hauteur pour puiser à la pensée et à la vision de Dieu, et à Dieu lui-même. C’est pour cela qu’elle ne s’est intéressée à rien d’autre qu’à Sa Parole.

L’unité, en fait, est le projet de Dieu sur l’humanité, le testament de Jésus, le Verbe incarné. Nous pouvons constater à présent à quel point ce mot, unité, qui est ancré dans la Révélation, va bien au-delà des épisodes passagers, des temps et des époques. L’unité offre une perspective de signification qui inclut le passé, le présent et l’avenir. Une perspective prophétique capable de libérer les meilleures énergies des hommes et des femmes de toute latitude, culture, race et condition sociale. Forts dans l’unité, nous pouvons transformer la « mondialisation de l’indifférence » en « mondialisation de la fraternité ».

La partie n’est pas terminée. Nous sommes cependant sûrs d’une chose : la miséricorde de Dieu triomphera.

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *