SMU 2020 : Message du Secrétaire Général du Conseil Œcuménique des Eglises (COE)

Foto: Consiglio Ecumenico delle Chiese


Nous avons reçu le message du Révérend Dr Ioan Sauca, Secrétaire Général du Conseil Œcuménique des Eglises (COE). Nous le remercions pour son soutien et son encouragement pour cette édition de la Semaine Monde Uni. Faisons nôtre son encouragement à être toujours plus des bâtisseurs et des promoteurs de l’unité dans notre contexte quotidien et pour le monde !

Message à la Semaine Monde Uni 2020

Rév. Prof. Dr. Ioan Sauca
Secrétaire général

En tant que secrétaire général en exercice du Conseil Œcuménique des Églises, c’est une joie pour moi de vous saluer et de vous encourager à l’occasion de la Semaine de l’unité avec la proclamation solennelle de Pâques :

Le Christ est ressuscité ! Il est vraiment ressuscité !

La communion mondiale des Eglises est solidaire avec vous et nous prions pour la guérison et la réhabilitation de l’humanité et de toute la création de Dieu, en particulier en cette période d’incertitude et de peur causée par la pandémie du COVID-19.

Dans ces circonstances, nous réalisons encore plus combien nous sommes unis en une seule humanité: nous partageons les mêmes peurs, les mêmes défis et la même aspiration au bien-être de notre unique famille humaine. En outre, à la lumière de la résurrection de Jésus, nous avons également des raisons de partager la même espérance de vie renouvelée en travaillant et en marchant vers le royaume de justice et de paix de Dieu.

Vous, les jeunes du mouvement des Focolari, si clairement orientés à unir l’humanité, révélez les dimensions et les aspirations de la vision de Chiara Lubich pour le mouvement œcuménique : de combler non seulement les anciennes divisions entre les chrétiens, mais de vivre à la suite du Christ de manière à guérir le monde.

Vous êtes un don pour nos communautés. Votre passion et votre désir de changer le monde inspirent et motivent tous ceux d’entre nous qui sont confrontés à la réalité d’aujourd’hui. De toutes les manières, grandes et petites, cette génération est confrontée aux plus grands défis du changement climatique, de l’inégalité économique, des besoins des migrants et des réfugiés. Comme nous pouvons le constater aujourd’hui, l’expérience numérique de votre génération nous conduit à de nouvelles façons d’analyser et de réfléchir à notre vision commune de l’unité des chrétiens, telle qu’elle est exprimée dans la prière de Jésus en Jean 17:21.

Là, Jésus a prié « afin que tous soient un comme toi, Père, tu es en moi et moi et que je suis en toi, qu’ils soient en nous eux aussi, afin que le monde croie que tu m’as envoyé ». La vision de Jésus ne se limite pas à notre famille chrétienne, mais inclut toute l’humanité et tout ce que Dieu a créé.

Ainsi, malgré les incertitudes et la peur, notre époque est aussi un temps de résurrection avec d’énormes possibilités de se rencontrer et de se mettre au service les uns les autres, sœurs et frères. La prière de Jésus nous rappelle que l’unité grandit pour servir un plus grand besoin.

En Jean 20:23, Jésus apparaît à ses disciples qui se sont isolés dans une pièce fermée à clé. Jésus les rassure en leur disant : « La paix soit avec vous ». Mais cela ne s’arrête pas là. En donnant la paix une seconde fois, il ajoute : « Comme le Père m’a envoyé, à mon tour je vous envoie ». La tâche et l’appel à travailler pour la paix sont clairs.

Alors que vous entamez cette édition de la Semaine de l’unité dans différentes parties du monde, je vous invite à réfléchir aux paroles de Jésus dans le contexte actuel du besoin d’unité et de paix : comment vivons-nous l’unité de Dieu aujourd’hui dans un monde qui souffre ? En tant que jeunes, comment répondons-nous aux inégalités et aux besoins du monde afin que la paix de Dieu puisse habiter l’humanité et la création tout entière ?

Genève, 28 avril 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *