In time for peace : le message du Cardinal Koch


Le Cardinal Koch, président du Conseil pontifical pour la Promotion de l’Unité des chrétiens, à l’occasion de la Semaine Monde Uni 2020, a envoyé son message vidéo aux participants.

En ces temps difficiles que nous traversons, marqués par la crise du coronavirus, beaucoup sont confinés dans leurs appartements, étant obligés à vivre en quarantaine ; rien que le nom évoque plus  les  quarante jours du Carême que la fête de Pâques. Nos services liturgiques eux aussi et en particulier les plus importantes liturgies liées à la Semaine Sainte et à la fête de Pâques, par le biais  des interdictions des états, ont été célébrés dans des églises en l’absence des fidèles, à portes closes, et retransmises via streaming. Cette expérience vécue hors de l’ordinaire, m’a fait penser, d’une manière plus vivante à ce qu’il est advenu dans le passé, un détail du récit biblique de Pâques. L’évangéliste Jean commence son compte-rendu de l’apparition du Christ ressuscité à ses disciples avec ces mots : « Le soir de ce jour-là, le premier de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient fermées, à cause de la crainte qu’ils avaient des Juifs… » (Jn, 20,19). Même si le Seigneur était déjà ressuscité, et était en train de se rendre auprès de ses disciples, ceux-ci étaient encore occupés à vivre le Samedi Saint, comme le démontrent clairement la peur et les portes fermées.

En ce lieu assiégé par la peur, toutefois, Jésus vient et change radicalement la situation comme le souligne l’Évangile  : « Et les disciples se réjouirent du fait de voir le Seigneur » (Jn, 20,20). La joie est l’expression visible du fait que le Samedi Saint s’est transformé en Pâques. Aujourd’hui aussi, en ce moment accablé par la crise du coronavirus, nous pouvons nous réjouir car nous savons que le Seigneur ne nous laisse pas seuls avec nos peurs et nos préoccupations, mais il vient aussi au milieu de nous et nous fait don de sa présence et de sa précieuse compagnie. Christ est toujours au milieu de nous, surtout lorsque nous attendons sa venue. Chiara Lubich nous a répété ce message à maintes reprises, sans jamais s’en fatiguer. Lorsque Jésus vient au milieu de nous, il nous apporte aussi un cadeau. Il s’agit du même cadeau qu’il a apporté aux disciples le soir de Pâques. L’Évangile raconte que Jésus se trouva au milieu d’eux et leur dit : « Paix à vous ! ». La paix est le premier don que Jésus a fait à ses disciples après sa résurrection. La paix est le vrai don pascal. La paix est aussi le cadeau que Jésus nous fait aujourd’hui. C’est cette paix que nous, les hommes, ne sommes pas en mesure de créer seuls, mais que nous ne pouvons que recevoir en cadeau. Et pourtant, c’est la paix la plus importante, et toutes les autres formes de paix auxquelles nous aspirons, sont seulement le reflet de cette paix. En effet, seule la paix qui vient du Christ, nous donne cette unité que nous désirons si ardemment : l’unité dans nos communautés, dans notre Église, entre tous les chrétiens et en toute l’humanité.

Cette paix, naturellement, ne peut rester enfermée en elle-même. L’Évangile poursuit en racontant qu’après la salutation de paix, Jésus dit à ses disciples : « Comme le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie » (Jn, 20,21). Ces paroles nous sont également adressées. Nous aussi sommes appelés à transmettre aux autres, la paix que le Christ nous a donnée, de manière à ce que pour eux aussi, et en particulier pour ceux qui vivent dans la préoccupation et dans la peur, le Samedi Saint puisse à nouveau se transformer en Pâques. Également en cette dure épreuve due au coronavirus, votre leitmotiv est vrai et nécessaire : « In Time For Peace ». De tout cœur, je vous souhaite à tous, un temps pascal joyeux et comblé de paix. Le Seigneur de la Paix Ressuscité vous bénisse et vous protège !

                                                                                                                      Kurt Cardinal Koch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *