Mariapolis en ligne aux Philippines


« La nécessité aiguise l’appétit ». C’est dans le prolongement de ce dicton que la communauté des Focolari de la région métropolitaine de Manille (Philippines) a organisé la première Mariapolis en ligne les 14 et 15 mai.

« Nous étions sur le précipice de la séparation. Nous étions bloqués, nous deux, seuls, nous avons compris que nous devions affronter nos problèmes, mettre de côté nos divergences et repartir de zéro. Merci pour tout votre amour ». Ce n’est là qu’un des nombreux commentaires que nous avons reçus des personnes qui se sont inscrites et qui ont participé via Zoom à la première Mariapolis en ligne, les 14 et 15 mai 2020 aux Philippines.

La quarantaine inattendue communautaire à cause du Covid-19 nous a incités à chercher le moyen pour que notre peuple puisse se connecter et se nourrir de la spiritualité de l’unité. L’idée nous est venue à la suite de la diffusion en ligne de la messe pour un petit groupe de membres des Focolari qui s’est vite révélée être un rendez-vous quotidien pour environ deux mille personnes.

Nous comprenions que si, d’une part, nous n’avions plus la possibilité de faire nos projets pour « fêter et rencontrer » Chiara à l’occasion de son centenaire, d’autre part, Dieu nous ouvrait cette voie pour le réaliser, même si ce n’est qu’en petits extraits ! L’enthousiasme des participants à la messe, exprimé par leurs messages sur le forum de Facebook, a montré clairement qu’il était possible de faire une expérience de Dieu en 30 minutes en ligne!

Entre-temps, nous avons fait nos premières expériences avec Zoom, par exemple pendant la Semaine du Monde Uni et Run4Unity. Nous sentions que nous devions « aller » à la Mariapolis pour être avec et à côté de notre peuple en cette période si difficile. Cela n’aurait pas été simple : les « Mariapolites » étaient à la maison, avec les distractions et probablement en train de se débattre à gérer beaucoup de choses en même temps : surveiller les enfants, préparer les repas, accomplir les tâches ménagères, etc. La disparité des réseaux, dans un pays en développement comme le nôtre, constituent également un grand défi. C’est pourquoi le temps de connexion de notre Mariapolis ne pouvait durer que deux heures durant les deux jours. Nous avons également pensé à l’appeler autrement pour gérer les attentes des personnes. Mais à la fin, à l’unanimité, nous avons gardé le terme « Mariapolis », comme toutes les Mariapolis que nous avons vécues.

Nous voulions aussi qu’elle ne soit pas un séminaire en ligne mais une vraie Mariapolis, une ville de Marie, car nous voulions avoir Marie parmi nous, être Elle, comme Chiara nous l’a enseigné, pour porter Jésus au milieu de notre peuple afin que cette expérience puisse éclairer leur expérience de la pandémie.

Plus de 950 personnes ont été enregistrées, non seulement des diverses îles des Philippines, mais aussi de pays d’Asie, d’Amérique latine, du Canada, des États-Unis et de certains pays européens. Le programme en ligne, disponible en direct pour un nombre infini de participants, comprenait des chansons, des expériences liées à la situation actuelle de la pandémie, des apports spirituels et une heure de communion profonde en groupes.

Un participant a a bien exprimé ce qu’a été cette Mariapolis : « C’était vraiment un signe concret de l’amour de Marie pour nous tous !  Elle est notre mère, elle connaît vraiment nos besoins personnels et ceux partagés. Par le thème choisi, les discours, les expériences et les chansons, Marie nous a nourri par une nourriture appropriée et de justes vitamines pour le corps et pour l’âme ».

Romeo Vital

2 Comments

  • BUON GIORNO. QUESTA ESPERIENZA CI DICE CHE IL « MONDO UNITO » E’ GIA’ UNA REALTA’: MA NON DOBBIAMO ABBASSARE LA GUARDIA. CI VIENE CHIESTA LA « FEDELTA » NELLE PICCOLE AZIONI DELLA GIORNATA E LA « FEDELTA » NELL’AMORE A GESU’ CROCIFISSO E ABBANDONATO ANCORA PRESENTE IN TANTE SORELLE E TANTI FRATELLI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *