Là, maintenant !


Le texte de Chiara Lubich, ci-dessous, nous aide à voir notre réalité telle qu’elle se présente, aux yeux de Dieu, indépendamment des circonstances extérieures dans lesquelles nous nous trouvons et qui peuvent parfois être très douloureuses. Jésus aussi, à l’heure de sa Passion, a continué à se tourner vers le Père et à se conformer à sa volonté. Et grâce à cette attitude, il est devenu le Ressuscité, le Sauveur.

[…] Nous avons compris que chacun de nous, de toute éternité, est une Parole de Dieu. En effet, comme l’affirme saint Paul : « Le Père nous a choisis, dans le Christ, avant la fondation du monde[1]. » Et, à un autre endroit, toujours en parlant de nous, il ajoute : « Ceux que, d’avance, [Dieu] connaissait[2]… » Alors, nous avons compris que, puisque nous sommes Parole de Dieu, il nous faut avoir un seul comportement, le plus intelligent : être sans cesse, comme le Verbe – Parole par excellence –, « tournés » vers le Père, ce qui signifie vers Sa volonté.

C’est ainsi, d’ailleurs, que nous pouvons nous réaliser pleinement et acquérir notre pleine liberté car, de cette manière, nous laissons vivre notre véritable moi.

Or, pour bien le vivre, quand nous faut-il être dans cette attitude ?

Vous connaissez la réponse : dès maintenant, dans l’instant présent. C’est dans le présent que se vit la volonté de Dieu.

C’est dans le présent qu’il nous faut vivre tournés vers le Père. Dans l’instant présent, qui est un aspect essentiel de notre spiritualité, de notre « ascèse ». Impossible, en effet, de nous passer de cet instant présent !

Cette manière de vivre est typiquement évangélique.

L’évangéliste Matthieu rapporte les paroles suivantes de Jésus : « Ne vous inquiétez donc pas pour le lendemain : le lendemain s’inquiétera de lui-même. À chaque jour suffit sa peine[3]. » […]

Remettons-nous, alors, à vivre le plus possible la volonté de Dieu, dans l’instant présent. […]

Rappelons-nous enfin que […] la volonté de Dieu qu’il nous faut réaliser avant tout et à chaque instant de notre journée, est l’amour réciproque : nous aimer, comme Jésus nous a aimés.

C’est cela qui nous renouvelle constamment.

                                                                                                Chiara Lubich

(Extrait d’une conférence téléphonique, Rocca di Papa, 21 décembre 1996.)

[1] Ep 1, 4-5.

[2] Rm 8, 29.

[3] Mt 6, 34.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *