Chiara Luce Badano : plus vivante que jamais

Argentina, settembre 2019 - credits Fondazione Chiara Badano


Qu’est-ce que cette jeune fille béatifiée a à dire aujourd’hui aux jeunes et à nous tous qui vivons dans des sables mouvants en ces temps incertains de pandémie ? Nous l’avons demandé à Chicca Coriasco, sa meilleure amie de toujours , 10 ans après sa béatification et 30 ans après sa mort.

Le 25 septembre, il y a dix ans, nous étions vingt-cinq mille à l’intérieur et surtout à l’extérieur du  sanctuaire du Divino Amore (Amour Divin), tout près de Rome, pour célébrer la béatification de Chiara Badano. Ce jour-là, la sainteté est devenue quelque chose de plus proche et de plus accessible pour de nombreux jeunes (mais pas seulement) du monde entier, qui ont vu en cette jeune Italienne de dix-neuf ans, joyeuse et profonde, capable de vivre et de mourir pour Dieu, un modèle accessible et imitable. Aujourd’hui, trente ans après sa mort, le 7 octobre 1990, il est impossible de calculer combien de personnes ont « rencontré » Chiara Luce, il suffit de penser qu’il y a exactement un an – et avant que la pandémie et le confinement nous obligent à des formes alternatives de rencontre et de communication – Maria Teresa Badano, la mère de Chiara et Chicca Coriasco sa meilleure amie, étaient en Argentine. En 13 jours, elles ont parcouru plus de deux mille kilomètres, traversé quatre régions et fait rencontrer Chiara Luce Badano à plus de 8 000 personnes.  Nous avons posé quelques questions à Chicca.

Trente ans après sa mort, Chiara Luce continue d’être présente et aimée… Comment expliques-tu l’intérêt qu’elle suscite auprès de  tant de jeunes dont le nombre, loin de diminuer, grandit avec le temps ?
Chiara a su mettre en valeur le meilleur de ceux qui l’entouraient. Avec moi, elle y est toujours parvenue, tout comme avec ses parents. Je pense que ce prodige continue avec tous ceux qui entrent en contact avec elle, même aujourd’hui. Elle n’a jamais fait beaucoup de discours ni de choses extraordinaires, mais ce qui est extraordinaire, c’est ce OUI  dit à Dieu  moment après moment, un pas après l’autre, en toute simplicité : c’est ce qui, à son époque tout comme aujourd’hui, continue d’attirer et d’entraîner beaucoup de gens à sa suite, surtout les jeunes.

Peux-tu nous dire quel a été le moment le plus important que tu as vécu avec elle ?
Le pacte que nous avons conclu entre nous le 22 août 1990. Nous nous sommes dit que la première qui partirait au ciel aiderait l’autre à y arriver, tandis que celle qui resterait tenterait de combler le vide laissé par l’autre. Trente ans plus tard, je peux dire qu’il y a probablement eu un dessein de Dieu qui s’est révélé à travers une suite d’événements alors impensables, qui ont acquis un sens et continuent à se réaliser encore aujourd’hui.

Qu’est-ce que  Chiara Luce a à dire aux jeunes d’aujourd’hui ?
De temps en temps, j’ai essayé d’imaginer Chiara à notre époque… elle aurait probablement vécu de la même manière qu’au cours de sa vie, c’est-à-dire sans jamais se replier sur elle-même, en regardant devant elle avec courage et détermination, en se concentrant sur la beauté qui existe encore aujourd’hui, à travers les épisodes que ce scénario inattendu nous fait découvrir.

Chiara Lubich nous a dit qu’en plus de la souffrance de Jésus sur la croix, la nôtre était aussi nécessaire pour coopérer à la construction d’un monde plus uni : « Vivre de demi-mesures, nous disait-elle, c’est trop peu : Dieu vous propose quelque chose de grand, à vous de l’accepter. » C’est l’expérience que Chiara Luce et nous, ses amis, avons vécue avec elle. Plus que jamais, ces paroles de Chiara Lubich sont d’une grande actualité et réalisables aujourd’hui.

AUJOURD’HUI qui est Chiara Luce  pour toi?
Elle est toujours présente dans tous les aspects de ma vie. Je ne sais pas si elle est contente de moi, mais je me sens proche d’elle, et j’espère qu’elle continuera à m’aider à être fidèle à mes idéaux, qui étaient les siens. Dans le nouveau livre publié il y a un an et édité par la Fondation, « Nel mio stare il vostro andare », où de nombreux témoins directs ont raconté leur amitié avec Chiara Luce, je me suis directement adressée à elle : « Chère Chiara – lui ai-je écrit – j’aimerais te prendre à nouveau dans mes bras et partager avec toi tant de défis, d’attentes et de profondes découvertes. Mais à vrai dire, ce fut déjà un peu le cas durant toutes ces années (….) Continue à nous accompagner, comme tu sais le faire, avec « tact » et par ta présence silencieuse, qui ne manque et n’a jamais manqué, j’y compte bien ! TVB Chicca. »

Quels sont les rendez-vous que la Fondation Chiara Badano a prévus dans un avenir proche ?
Cette année, en raison des restrictions sanitaires imposées par la pandémie, il n’est pas possible de visiter la chambre de Chiara.  Pour les 10 ans de sa béatification, nous avons mis en ligne sur son site officiel (www.chiarabadano.org) une vidéo qui retrace ces moments inoubliables. Pour les 30 ans qui se sont écoulés depuis son « départ », nous avons réalisé une autre vidéo qui nous permet de revivre, par la voix de témoins, quelque chose des derniers jours de Chiara. La vidéo est disponible sur le site à partir du 7 octobre 2020 à 4h10 (l’heure à laquelle elle nous a quittés). Enfin, le 25 octobre, fête liturgique de Chiara Luce, nous partagerons avec l’évêque du diocèse d’Acqui, Acteur de la Cause en canonisation de Chiara, la célébration d’une Messe solennelle, le Time Out au cimetière à 12 heures et la cérémonie de remise des prix aux lauréats du Prix Chiara Luce Badano. Tout peut être suivi en streaming sur le site. Plusieurs événements sont également organisés dans le monde entier : la Fondation veut être le porte-parole et canal de cette lumière qui brillera en de nombreux endroits de la planète.

                                                                                                                                  Stefania Tanesini

2 Comments

  • La conocí a través de un vídeo después de algunos meses de « su vuelo » y recuerdo ese momento como si fuese ayer. El amor que ella generó durante su vida permanece y la hace viva hoy. Gracias por recirdarla

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *