The economy of Francesco


La réunion se tiendra en ligne du 19 au 21 novembre. Maria Gaglione, de l’équipe d’organisation, a recueilli les parcours des participants : économistes, chercheurs, spécialistes et professeurs d’université, entrepreneurs et startups, étudiants, militants et acteurs du changement de 115 pays du monde entier.

« Il est essentiel de former et de soutenir les nouvelles générations d’économistes et d’entrepreneurs » pour adopter un nouveau modèle de développement qui « n’exclut pas mais inclut » et ne génère pas des inégalités. S’adressant aux économistes et aux banquiers, le Pape a souligné l’urgence d’une « reconversion écologique » de l’économie et a insisté sur le rôle décisif des jeunes. Il les a invités à échanger sur ces questions à Assise (Italie), où saint François « s’est dépouillé de tout pour choisir Dieu comme étoile polaire de sa vie, il s’est fait pauvre avec les pauvres (…). Son choix de la pauvreté a donné naissance à une vision très actuelle de l’économie. » La rencontre, intitulée Economy of Francesco, se tiendra en ligne du 19 au 21 novembre. Maria Gaglione, de l’équipe d’organisation, a recueilli les histoires des participants :

« Les jeunes qui ont répondu à l’appel du Pape sont des économistes, des chercheurs, des universitaires et des professeurs d’université, des entrepreneurs et des startups, des étudiants, des militants et des acteurs du changement de 115 pays dans le monde. Ils sont eux-mêmes les « bâtisseurs » d’une économie plus juste et plus fraternelle qui vise à l’inclusion. Les universités, les entreprises et les communautés où ils opèrent sont des « chantiers d’espoir », comme le définit le Pape. Leur devise est « No one left behind » (= personne n’est laissé pour compte), car ils veulent une économie qui ne laisse personne à la traîne. En cela, ils ressemblent à saint François qui choisit une nouvelle vie pour se consacrer aux plus pauvres. »

À la logique du profit, saint François a préféré celle du don. Que signifie faire de son travail et de ses propres recherches un don pour les autres ?
« Ces jeunes choisissent de dédier leur vie, leurs capacités, leurs talents, pour donner un sens plus profond à toute chose. Un bon nombre d’entre eux, lorsqu’ils entreprennent des études ou un travail, , choisissent à un moment donné de changer de voie. Joël Thompson est ingénieur en électronique. Inspiré par l’encyclique Laudato Si ‘ du pape François, il a décidé de s’engager en faveur de la justice environnementale et sociale. Il vit et travaille maintenant dans un village indigène en Guyane amazonienne où il anime la formation dans 16 villages. Diego Wawrzeniak est un entrepreneur social brésilien et membre de la communauté Inkiri. Il a travaillé dans le secteur financier et, après avoir créé une start-up, il a décidé de rejoindre sa communauté pour développer une banque et une monnaie locales. Il suit maintenant des projets qui associent innovation, esprit d’entreprise et économie locale. Maria Carvalho est d’origine indienne, elle a grandi entre l’Arabie Saoudite et le Canada et à Londres, elle est impliquée dans les politiques énergétiques et climatiques. Elle dit que le message de fraternité de Saint François inspire sa vie et qu’elle a choisi de devenir une spécialiste des sciences sociales pour lutter contre la pauvreté et l’inégalité. »

En raison de la pandémie, l’événement, prévu en mars, sera mis en ligne en novembre. Comment  va-t-il se dérouler ?
On a gardé l’orientation première de l’événement, conçu comme une occasion de mettre en valeur la voix, la pensée, les perspectives des jeunes économistes et entrepreneurs. Depuis des mois, environ 1200 jeunes de tous les continents travaillent sur les grands thèmes de l’économie actuelle, en essayant de concilier des dimensions apparemment très éloignées : finance et humanité ; agriculture et justice ; énergie et pauvreté, etc. Le rendez-vous de novembre sera l’étape fondamentale d’un processus déjà engagé dans le partage de l’expérience et du travail de ces mois. Les propositions et les réflexions trouveront leur place dans les différentes sessions du programme en ligne, où les jeunes dialogueront avec des économistes et des experts de renommée internationale. Il  y aura des connexions à partir des lieux symboliques d’Assise et des moments où les jeunes raconteront leurs histoires. Et des espaces pour l’art, la poésie, la méditation, les réalités territoriales. Une grande partie du programme sera disponible en streaming en se connectant au site www.francescoeconomy.org. Le Pape nous a annoncé sa présence.

                                                                                                                              Claudia Di Lorenzi

6 Comments

  • Grazie di questa stupenda opportunità!
    Cercherò di collegare le mie classi del triennio di un istituto tecnico in cui insegno, non ci lasceremo sfuggire questa opportunità di vivere in tempo reale un evento senza precedenti!

  • Creí que lo había ya enviado: estoy compartiendo, pero me faltan horarios y medios de enlace. Si me pueden dar esta información. Gracias esto es para el area de lo Estados Unidos!
    Gracias

  • Me gustaría compartirlo y de hecho lo hice, pero no tengo horarios o de en cual medio se trasmitirá, horas, etc. Yo vivo en una isla de los Estados Unidos, pero La mayoría de las personas a quien comparto viven en el país!!
    Gracias de antemano!

  • TOTALMENTE DE ACUERDO ¡¡ PROMOVEMOS DOS EXPERIENCIAS BASADAS EN LA ECONOMIA DE COMUNIÓN : * » EL CLUB LOS 7 A LAS 7 SALVEMOS UN NIÑ@ « ¡ MANIFIESTO POR LA PAZ – LA FRATERNIDAD COMIENZA POR EL BOLSILLO! : LOS DIAS 7 DE CADA MES LAS PERSONAS APORTAN UNA CUOTA ECONÓMICA PARA AYUDAR A UN NIÑ@ Y SU FAMILIA , IGUALMENTE SE PROMUEVEN ACTIVIDADES DE EMPRENDIMIENTO DE ECONOMIA DE COMUNIÓN.
    * FONDO MONANTRÓPICO INTERNACIONAL -FMI : LOS DIAS 7 DE CADA MES, LOGOTERAPEUTAS DE VARIOS PAÍSES DAN UN APORTE DE 7 DOLARES PARA CREAR PROYECTOS PRODUCTIVOS QUE DEN TRABAJO A PERSONAS MARGINADAS E IGUALMENTE SE DAN BECAS DE ESTUDIO .( TODO ESTO SIGUIENDO EL MODELO DE ECONOMIA DE COMUNIÓN)

  • Dado que la pandemia Covid-19 va a impedir el viaje de la mayoría de los inscritos en EoF a Asís, la comisión organizadora ha lanzado la idea de acortar distancias mediante nodos o HUBs locales repartidos por el mundo. Esta es su propuesta:
    La Economía de Francesco es la economía de “donde se juntan dos o más…”, ¡nadie debería estar solo!
    ¡Nuestra reunión de noviembre se acerca rápidamente!
    En este año especial y único, queremos tener un evento verdaderamente global: ¡contemos la historia de la Economía de Francesco al mundo entero!
    Ideas, música, proyectos, cuentos, arte, reflexión, mesas redondas. No es solo un evento, sino una experiencia para compartir… ¡Así que acortemos la distancia!
    Te invitamos a participar del evento junto a otros jóvenes de tus países reunidos en sugerentes lugares de nuestras ciudades.
    Descubre algunos lugares que albergan un HUB de EoF en todo el mundo. ¡Encuentra el más cercano a tu ciudad e inscríbete lo antes posible!
    https://francescoeconomy.org/it/eof-hubs/
    Para obtener más información, escribe a: staff@francescoeconomy.org y community@francescoeconomy.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *