L' »Alpha » de notre spiritualité


Dans quelques jours va commencer l’Assemblée Générale du Mouvement des Focolari. Dans le texte qui suit, Chiara Lubich souligne la principale vertu à laquelle sont appelés ceux qui se sentent partie prenante de ce Mouvement.

 Saint Paul […], dans une lettre à Timothée, nous invite à ne pas craindre de servir Dieu, mais forts, remplis d’amour et de sagesse[1]. Comment, maintenant, acquérir et développer toutes ces vertus ?

C’est simple […] : laissons vivre Jésus en nous, à la place de notre moi.

Mais comment faire pour que Jésus vive en nous ? Pour cela il nous faut être amour, comme Dieu est Amour (cf. 1 Jn 4, 16). Sortir de nous-mêmes et nous mettre à aimer les autres.

Nous n’arrêtons pas de parler de l’amour et il pourrait sembler superflu d’y revenir une fois de plus.

Pourtant non. Le « vieil homme » (cf. Ep 4, 22) – le non-amour – est toujours prêt à prendre le dessus en nous, en usant de mille prétextes. En cette nouvelle année qui commence, c’est l’« homme nouveau » que nous devons résolument laisser resplendir en nous (cf. Ep 4, 24). Nous agirons alors comme nous le devons là où nous sommes et nous contribuerons ainsi à construire l’Œuvre et, avec elle, l’Église.

Revenons à l’Alpha, le point de départ de notre spiritualité : l’amour. C’est d’ailleurs notre charisme. Et c’est l’élément dont le monde, aujourd’hui encore, a le plus besoin.

Regardons autour de nous. Où trouver l’amour que Jésus a porté sur la terre ? (…) Les chroniques des journaux ne relatent pratiquement que des événements tristes ou violents. L’amour humain est le lien qui unit de nombreuses familles et scelle de nombreuses amitiés, mais l’amour chrétien, lui, est difficile à trouver. On ne le découvre peut-être que dans quelques oasis spirituelles, entre des personnes consacrées à Dieu ou dans des communautés de chrétiens engagés. Dans le monde, en général, on ne le trouve pas.

Si nous avons été suscités par Dieu et choisis, en même temps que d’autres, c’est justement pour que nous portions cet amour. C’est le cadeau, le grand cadeau que nous devons faire à l’humanité. […]

Que l’amour soit notre style de vie [de notre Mouvement]. Lançons-nous au-dehors, alors, pour aimer ! […] Rallumons l’amour dans notre cœur. Pour que le monde connaisse vite et partout le véritable amour, mettons-nous à aimer !

 Chiara Lubich

(extrait d’une liaison téléphonique, Rocca di Papa, 9 octobre 1986)

À partir de : « Style de vie », in : Chiara Lubich, Sur les pas du Ressuscité. Ed. Nouvelle Cité 1992, p. 92.

[1] « Car ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de maîtrise de soi » (2 Tm 1,7).

 

1 Comment

  • Bel discorso,davvero significativo. Per noi,Dio è forza,aiuto nei momenti bui della vita. Impariamo ad amarci e ad amare gli ultimi,se sapremo fare questo sapremo affrontare le cose brutte della vita.

    • Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *