Pour une politique de qualité


Le 2 mai, dans le cadre de la Semaine du Monde Uni 2021, un événement en streaming a été organisé pour marquer le 25e anniversaire du Mouvement politique pour l’unité (Mppu). Un lien étroit entre les générations pour conférer aux relations et aux institutions politiques un coefficient de fraternité universelle. Un « Appel pour une politique de qualité » est lancé. À l’Angélus, la salutation du Pape François pour cet anniversaire.

Des hommes politiques expérimentés ainsi que des jeunes plongés dans leurs premières expériences dans ce domaine ont été les promoteurs d’un événement via streaming le dimanche 2 mai. Ce rendez-vous, fruit de plusieurs mois de travail partagé, figurait au programme de la Semaine Monde Unito 2021 , pour célébrer les 25 ans de la fondation du Mouvement politique pour l’unité (Mppu).

Huit langues simultanées, plus de 500 points d’écoute du monde entier et 4000 prises de vue en direct. À la richesse des thématiques s’est ajouté, au cœur de l’événement, l’encouragement inattendu et joyeusement salué du pape François qui, lors de l’Angélus dominical, s’est adressé à tous les adhérents du Mppu « fondé par Chiara Lubich », leur souhaitant « un bon travail au service d’une bonne politique. »

L’émission en direct a tout d’abord passé en revue certains des témoins de la naissance du Mouvement politique pour l’unité, lorsque la fondatrice des Focolari Chiara Lubich l’a créé le 2 mai 1996,  en rencontrant  à Naples (Italie)  un groupe de politiciens de différentes appartenances. S’en sont suivies plusieurs étapes dans le parcours du Mppu à travers le monde, jusqu’à l’initiative qui arrive à son terme à cette occasion : l’Appel pour une politique de qualità . Des citoyens, des administrateurs, des législateurs, des fonctionnaires et des diplomates, des universitaires et des membres d’organisations civiles de 25 Pays du monde ont coopéré à la rédaction de ce texte : à travers un intéressant processus de délibération internationale, un « “call for action”,  un appel à agir a été lancé, adressé aux homes politiques des villes, des parlements, des organisations internationales, à tous ceux qui sont engagés dans l’action politique, pour soutenir le chemin irréversible des peuples vers l’unité et la paix.

Une « politique de qualité » – pour les auteurs de l’appel – est une politique qui est « meilleure chaque jour », une politique « douce » et « forte » à la fois, confiée à des femmes et des hommes qui savent regarder les valeurs les plus profondes et les plus partagées de l’humanité, à des politiciens compétents qui savent planifier à long terme et qui sont responsables de leur mandat, qui n’utilisent pas les personnes pour des calculs électoraux, qui activent les processus en reconnaissant la capacité des communautés à s’organiser, qui sont du côté des victimes mais n’abandonnent pas les coupables.

« Bien sûr, il y a des milliers et des milliers d’urgences à gérer – a déclaré Adelard Kananira, Burundais, également au nom des jeunes politiciens interviewés dans le programme – mais nous savons qu’aujourd’hui l’urgence qui nous interpelle tous est celle du vaccin comme bien commun« . Le temps n’a donc pas manqué et, sous la direction de l’équipe du Mppu et des jeunes promoteurs de la Semaine du monde uni, une forte initiative internationale a été lancée dans les jours qui ont précédé l’événement : en faveur de l’accès universel aux vaccins et de leur production à grande échelle, également en vue de la réunion de l’OMC et de la réunion du G20 sur la santé mondiale.

« C’est la réponse que nous voulons proposer en allant sensibiliser ces organismes établis par des actions significatives en faveur de ceux qui, dans le monde, n’ont pas accès aux soins de santé, parce que nous croyons que le bien des autres, même de ceux que nous ne connaissons pas, est notre propre bien », argumente Klara Costa, brésilienne, du Mouvement Jeunes pour un monde uni des Focolari.

«  Prendre soin les uns des autres : voilà le signe concret d’une politique de qualité. Nous avons essayé d’en témoigner dans les lieux où la pandémie est la plus grave », a déclaré Mario Bruno, président du Centre international du Mppu, « Nous avons rencontré les opérateurs d’un navire-hôpital, la « barque du pape François », qui prodiguent  des soins de santé aux populations du Parà, au Brésil. Ce sont elles que nous voulons atteindre le plus rapidement possible avec le vaccin.»

l’appel – et le streaming – se sont conclus en jetant les bases d’une politique élevée, tout à la fois ancrée dans la réalité et fortement imprégnée de valeurs idéales, une politique qui sait agir «pour aimer et guérir le monde». C’est de là qu’il  faut partir pour recommencer.

                                                                                              Publié par le Centre international Mppu

Pour revoir l’événement dans les différentes langues, cliquer ici .

 

1 Comment

  • BELLISSIMO ARTICOLO, BELLISSIMA REALTÁ, QUELLA DEL MPPU. SPERO CHE SI DIFFONDA OGNI GIORNO DIPPIÚ PER FARE DEL MONTO LA CIVILTÁ DELL’ AMORE DELL’ UNITÁ.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *