Vivre bien le moment présent


Chiara Lubich parle du moment présent : en vivant bien chaque moment, nous pouvons prendre d’excellentes habitudes, notre charité, l’amour réciproque et l’union à Dieu grandissent, et l’âme est remplie de sérénité, de paix et de joie tout au long de la journée.

[…] Voici deux ans que nous sommes tous engagés à vivre l’instant présent, tout en le modulant selon le « mot du jour ». […] Eh bien, nous avons observé que cette façon de vivre, si elle est fidèle et intense, a pour effet de nous faire acquérir d’excellentes habitudes que nous n’avions pas auparavant. En voici quelques exemples.

Il devient habituel, par exemple, d’offrir à Jésus les actes que nous accomplissons en lui disant :

« Pour toi », ce qui transforme notre journée en une prière ininterrompue. En vivant l’instant présent, en effet, nous recevons une grâce actuelle qui nous rappelle de dire avant chaque action :

« Pour toi. »

Une autre chose : lorsque des tentations nous assaillent, nous savons nous en défendre beaucoup plus vite qu’avant.[…]

Nous donnons leur juste place aux actions que nous devons accomplir, sans vouloir les anticiper si elles sont agréables ni les renvoyer à plus tard quand elles sont pénibles, ce qui se passe souvent. Ou  encore :  des paroles  d’encouragement, d’estime,  de  louange,  jaillissent  spontanément  de notre cœur envers les frères avec qui nous vivons ou envers ceux que nous rencontrons d’une manière ou d’une autre, par téléphone, par les lettres que nous leur adressons, en préparant des discours pour eux, des enseignements, etc. Et, de plus en plus fréquemment, nous voyons Jésus en eux.   Comme   notre   charité   grandit,   devient   toujours   plus   délicate,   notre   union   à   Dieu s’approfondit.

Un autre effet : nous n’oublions pas de saluer ni d’adorer Jésus chaque fois que nous passons près de lui présent dans le tabernacle, ou chaque fois qu’un crucifix ou une image nous le rappelle.

[…] Nous nous rendons compte que nous parvenons à demeurer plus facilement toute la journée dans l’amour réciproque. Pour les chrétiens que nous sommes, c’est capital. En effet, l’Écriture affirme que le commandement nouveau fait de nous des chrétiens accomplis : « Si nous nous aimons les uns les autres, dit Jean, Dieu demeure en nous et son amour en nous est accompli » (1 Jn 4,12).

Auparavant, il faut en convenir, malgré notre bonne volonté, la charité réciproque connaissait des hauts et des bas, avec des reprises certes, mais aussi des interruptions.

Devenus plus parfaits dans les petites choses, nous sommes mieux à même d’accomplir les grandes. Tout au long du jour, nous sommes dans la sérénité, la paix et la joie.

Ces habitudes acquises développent en nous les vertus. Et c’est précisément une bonne récolte de vertus […]. Puisque nous trouvons tout cela en nous, et davantage encore, si nous vivons avec persévérance l’instant présent, il faut en conclure que nous sommes sur la bonne voie. […]

Chiara Lubich

(d’une conférence téléphonique, Castel Gandolfo 23 octobre 2003)
Extrait de : Chiara Lubich, Conversazioni in collegamento telefonico, Città Nuova Ed., 2019, pag. 661.

 

No comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *