L’unité des chrétiens aujourd’hui : « aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ».


Congrès international en ligne les 28-29 mai 2021 de 13h30 à 17h (heure italienne)

60 ans de dialogue entre fidèles de nombreuses Églises : une contribution du mouvement des Focolari à l’unité des chrétiens qui génère accueil, justice et paix entre les communautés et les peuples. Lors du congrès, nous approfondirons le « dialogue de vie » qui naît de la proximité et du partage entre chrétiens de différentes Églises.

Parmi les intervenants, citons :
Card. Kurt Koch, Président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens (Vatican)
Margaret Karram, Présidente du mouvement des Focolari
Ioan Sauca, Secrétaire général ad intérim du Conseil Œcuménique des Eglises (Suisse) ;
Piero Coda, Institut Universitaire Sophia (Italie)
Stefan Tobler, Université de Sibiu (Roumanie)
Prof. Dr. Mervat Kelly, Université Pontificale du Latran (Italie)
Mgr Juan Usma, Conseil Pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens (Vatican)
Pasteur Giovanni Traettino, Fondateur de l’Église Évangélique de la Réconciliation (Italie)
Pasteur Joe Tosini, Fondateur du Mouvement John 17 (USA)
Révérend Dr. Jesús Moran, Coprésident du mouvement des Focolari

« En se concentrant sur la spiritualité de l’unité, Chiara Lubich a eu un impact profond sur le mouvement œcuménique et a contribué de manière significative à nourrir des relations authentiques entre les Églises et différentes traditions chrétiennes ». Ce sont les mots d’Olaf Fykse Tveit, ancien Secrétaire Général du Conseil Œcuménique des Églises. Des milliers de chrétiens se reconnaissent dans le charisme de Chiara Lubich et dans la primauté de la parole évangélique dans laquelle Jésus prie le Père : « Que tous soient un » (cf. Jn 17, 21). « Unité » est le mot clé du charisme des Focolari et aussi du chemin de dialogue en cours ; un chemin qui n’annule pas la diversité mais qui sait reconnaître précisément là une richesse.

La conférence promue par les Focolari, intitulée « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ». (cf. Jn 15, 13) se déroulera en ligne les 28 et 29 mai. Elle ne pouvait arriver à un moment plus propice, alors que la résurgence des guerres et des conflits – en plus du fléau de l’inégalité sociale aggravé par la pandémie – exige une contribution personnelle et globale pour guérir les fractures et les blessures auxquelles l’humanité est confrontée aujourd’hui.

L’objectif du congrès est double : approfondir le « dialogue de la vie » – le point de vue extraordinaire à partir duquel Chiara Lubich a commencé en 1961 à parcourir un chemin de communion avec des chrétiens de différentes Églises – et l’échange de « dons spirituels ».

Le « dialogue de la vie » ou « dialogue du peuple », comme l’a également défini Chiara Lubich, ne s’oppose pas au dialogue des responsables des Églises, mais l’accompagne et en témoigne. Ce sont les chrétiens eux-mêmes qui vivent, agissent et travaillent ensemble dans le quotidien et, plongés dans les défis de l’histoire, nourrissent un climat de confiance, d’estime et de respect mutuels qui fait tomber les barrières et les siècles de préjugés.

De nombreux témoignages de ce dialogue enrichiront le congrès, comme celui de Lina, catholique, et de Roberto, de l’Église pentecôtiste, tous deux originaires d’Agrigente (Italie), engagés dans un projet de solidarité commune envers leur ville, fondé sur l’Évangile, valorisant ce qui unit et non ce qui divise. Ceux de chrétiens de nombreuses Églises aux Philippines qui collaborent pour remédier ensemble à des situations d’urgence et découvrent combien elles sont des occasions fructueuses pour marcher, travailler et prier ensemble.

Nicole appartient à l’Église grecque-catholique, tandis que Garo est arménien orthodoxe ; ils sont libanais et collaborent avec la Fédération mondiale des étudiants chrétiens (WSCF) présente dans tous les pays du Moyen-Orient. De leur participation naît un réseau de relations qui crée la communion : « et cela – expliquent Nicole et Garo – nous en avons tant besoin dans nos pays ».

Le congrès international a lieu à l’occasion du 60e anniversaire du Centre « Uno » pour l’unité des chrétiens, le secrétariat pour le dialogue entre les chrétiens de différentes Églises, fondé par Chiara Lubich le 26 mai 1961.

Le congrès aura lieu de 13h30 à 17h00 (heure italienne), et sera diffusé depuis le Centre Mariapolis de Castel Gandolfo (Rome, Italie) et sera traduit en 20 langues.

Pour suivre l’événement: http://live.focolare.org

l'invitation en PDF

Stefania Tanesini 

No comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *